Crédit : AFP

Golf

Cantlay bien en contrôle

Publié | Mis à jour

L’Américain Patrick Cantlay a maintenu sa première place au terme de la troisième ronde du Championnat du circuit de la PGA, samedi à Atlanta, lui qui a même accru son avance à deux coups.

L’athlète de 29 ans avait entamé le dernier tournoi de la saison avec un pointage de -10, même sans avoir effectué un seul élan, en raison de son premier rang au classement de la Coupe FedEx.

Durant cette troisième journée d’activités, Cantlay a retranché trois coups à la normale de 70 du club de golf d’East Lake. Le meneur a réussi trois oiselets sur la première moitié du parcours, mais il a connu un deuxième neuf en montagnes russes, calant trois oiselets et autant de bogueys.

«J’aime jouer sous la pression parce que c’est ce que j’ai toujours pratiqué», a mentionné Cantlay, dont les propos ont été repris par le site de la PGA au terme de sa journée.

Après 54 trous, il mène la dernière étape des séries de la Coupe FedEx avec un pointage de -10. Il aura donc un sérieux avantage, dimanche, lors de la dernière ronde, afin de mettre la main sur les 15 millions $ remis au gagnant.

«Être en mesure de m’inclure dans ce genre de moment est la raison pour laquelle j’ai pratiqué durant toutes ces heures lorsque j’étais jeune, et même toute ma vie, a ajouté Cantlay. Être en mesure de le faire quand c’est le plus important, c’est exactement ce pourquoi je joue, la raison pour laquelle j’aime le golf. J’adore ça.»

Il devra toutefois se méfier de l’Espagnol Jon Rahm. Même si ce dernier a joué un coup de plus que Cantlay pendant la troisième ronde, il accuse seulement deux frappes de retard sur le meneur. Rahm a réussi trois oiselets contre un seul boguey à sa troisième sortie sur le parcours dans l’État de la Géorgie.

Justin Thomas occupe la troisième place du tournoi avec un pointage de -15, à cinq frappes de la tête.

Le seul représentant de l’unifolié en lice, Corey Conners, a joué la normale de 70 durant la troisième ronde. Son pointage de -2 lui vaut la 22e place, à égalité avec trois autres participants, à 18 coups de Cantlay.

Par ailleurs, l’Américain Brooks Koepka s’est retiré au milieu de sa ronde. Durant le 10e fanion, l’athlète de 31 ans a envoyé sa balle sous un arbre. En frappant son deuxième coup, il s’est blessé à un poignet en percutant la racine de l’arbre. C’est toutefois au 13e fanion qu’il s’est retiré par mesure préventive, lui qui a déjà été blessé au même poignet dans le passé.