AUTO-PRIX-F1-NED

Crédit : AFP

F1

La marque Verstappen se porte très bien

Publié | Mis à jour

Boutique, agence de voyage, «sponsoring»: le pilote de Formule 1 Max Verstappen n'est pas seulement une star mais aussi le coeur d'un business florissant chez lui, aux Pays-Bas, qui accueillent ce week-end leur premier Grand Prix depuis 1985.

« Sa marque est très bien gérée » par son entourage, à commencer par son père Jos Verstappen et son manager Raymond Vermeuleen, pointe Joe van Burik, journaliste néerlandais spécialiste des sports mécaniques.

« A l'époque où mon père pilotait en F1 (de 1994 à 2003, ndlr), une entreprise produisait et distribuait son "merchandising ", détaille le jeune homme de bientôt 24 ans. Quand je suis arrivé en Formule 3, nous les avons contactés pour recommencer car ce sont des amis proches. Ca a démarré doucement et, à partir de la F1, les choses n'ont fait que grandir. »

« Pour moi, le positif est que je connais ces gens. Je peux leur faire confiance car ils ont travaillé avec mon père. La relation est très amicale », assurait-il à l'AFP en 2019.

Les vêtements de son écurie Red Bull et de sa propre marque, ainsi que des produits dérivés allant du casque miniature à la parure de lit, sont vendus pendant les Grands Prix, sur Internet mais aussi dans une boutique à Swalmen dans le sud des Pays-Bas, d'où est originaire la famille Verstappen.

« J'ai toujours voulu un espace pour exposer certaines de mes combinaisons, mes casques, mes trophées... Je pense que les gens apprécient cela. Ils ne viennent pas seulement pour acheter mais pour regarder », poursuit le Néerlandais. « Pour eux, c'est aussi l'occasion de passer un week-end touristique dans la région. »

« Absolument partout » dans les publicités

Après son magasin, le pilote Red Bull a créé une « agence de voyage » qui permet à ses fans de venir le supporter dans une tribune réservée lors de plusieurs GP chaque année, ce que la plupart de ses adversaires se contentent de faire à domicile. 

En 2021, « Max Verstappen Official Travel » a ainsi vendu des +packages+ pour assister aux GP des Pays-Bas, évidemment, mais aussi d'Autriche, de Hongrie et de Belgique, comme elle le fait depuis des années.

Comptez, par exemple, 275 euros par adulte et 150 par enfant pour le week-end à Spa-Francorchamps, un sac de voyage, un t-shirt et un porte-clé.

Enfin, le plus jeune vainqueur de GP de l'histoire de la F1, dont le salaire -- parmi les plus élevés sur la grille -- était estimé à 25 millions de dollars (21 millions d'euros) en 2020, peut aussi compter sur des contrats personnels de sponsoring.

Verstappen est ou a été lié à plusieurs enseignes de premier plan aux Pays-Bas: les supermarchés Jumbo, le groupe de télécommunications Ziggo, la marque de prêt-à-porter G-Star RAW, l'éditeur de logiciels Exact ou encore le vendeur de véhicules d'occasion CarNext.com, pour lesquels il apparaît régulièrement dans des campagnes publicitaires.

« Il est énorme ! On le voit absolument partout dans des pubs », confirme Rosan, étudiante de 18 ans et fan de Max, qui arrondit ses fins de mois en travaillant dans l'une des boutiques éphémères du Grand Prix ce week-end.