BASKETBALL 3X3-OLY-2020-2021-TOKYO-RUS-ROC-LAT

Crédit : AFP

Basketball

Basketball 3x3: le spectacle sportif et culturel de l’été débarque à Montréal

Publié | Mis à jour

Rarement le sport, les performances musicales et les spectacles de danse se retrouveront dans un seul et même endroit, et dans la rue, en plus. Tous ces critères pourront toutefois être cochés du 3 au 5 septembre, à Montréal, alors qu’une étape de la Série mondiale de basketball 3x3 de la FIBA y débarque.

La chaîne TVA Sports diffusera les demi-finales et la finale, dimanche, dès 16h.

C’est la deuxième fois que la métropole québécoise accueillera l’événement, mais la première fois depuis que le sport a réussi une entrée remarquée aux Jeux olympiques de Tokyo, aux mois de juillet et d’août.

«Les gens l’ont toujours un peu pratiqué, parce que c’est vraiment l’essentiel du basketball comme quand on joue dans la rue, a lancé Jo-Annie Charbonneau, la directrice générale de l’événement, lorsque rejointe au téléphone. Un panier, avec nos amis, et c’est le premier qui arrive à 21. C’est vraiment parti de cette essence et ils ont tenté de l’organiser, de le structurer, pour l’amener à un niveau international.»

Certains des meilleurs joueurs de basketball à trois, autant chez les hommes que chez les femmes, dont les gagnants de l’or olympique, les Lettons et les Américaines, seront au Quartier des spectacles, où se tient la compétition.

«Depuis les Jeux olympiques, ça l’a un peu explosé au niveau de la planète, le trois contre trois, a ajouté Charbonneau. On voit vraiment que les gens suivent ça. Ils commencent de plus en plus à reconnaître les équipes, les joueurs.»

«Il y a des personnes qui m’ont écrit pour me dire :"Wow! J’ai regardé le trois contre trois aux [Jeux] olympiques, c’était vraiment cool", a expliqué Catherine Traer, une Québécoise qui représentera l’unifolié. Ça amène les gens qui ne sont pas fanatiques du basket pour commencer, à regarder du trois contre trois parce que c’est vraiment court.»

Une autre façon de consommer du basketball

Le volet de la compétition présenté à Montréal est classé «World Tour», le plus haut niveau de la Série mondiale.

Les matchs auront le même déroulement qu’aux Jeux olympiques, c’est-à-dire que la première équipe qui atteint 21 points l’emporte. Un duel dure 10 minutes et chaque formation se voit octroyer un chrono de 12 secondes quand elle récupère le ballon afin de le lancer au panier.

«Moi qui ne connaît pas trop le hockey ou le baseball, je n’aime pas regarder un match qui va durer trois heures. C’est la même chose pour quelqu’un qui ne connaît pas trop le basket et qui ne veut pas regarder un match qui va durer deux, trois heures. Donc, pourquoi ne pas regarder un match de 10 minutes à la place?, a expliqué Traer. Je pense que ça vient chercher non seulement les fanatiques, mais aussi les gens qui ne regarderaient pas un match de la NBA à la télé.»

La directrice générale de la compétition estime accueillir des milliers de spectateurs tout au long de la fin de semaine. Aux alentours du terrain, deux gradins pouvant accueillir 350 personnes chacun seront installés. Toutefois, en raison des mesures sanitaires, 150 à 200 personnes pourront s’asseoir dans chaque unité.

D’ailleurs, la compétition représentera l’un des premiers événements lors duquel le passeport vaccinal sera demandé au Québec.

«Pour nous, ç’a été plus un ajout, a admis Charbonneau. Étant donné qu’on a une compétition internationale, il fallait déjà avoir un protocole sanitaire qui devait passer par la Santé publique régionale, provinciale et nationale. On avait déjà mis en place des mesures pour s’assurer du respect des mesures de distanciation et du port du masque. Le passeport vaccinal ajoute un autre filet de sécurité pour les spectateurs.»

Le sport et la culture

Loin d’être un sport traditionnel, le basketball 3x3 permet de rassembler une grande variété de spectateurs, et ce, en raison du gros volet culturel.

Durant les matchs, la musique résonne sur l’ensemble du site et lorsqu’il n’y a pas de matchs, une vaste programmation, comprenant des spectacles de musique et de danse, permet aux gens de profiter de l’événement d’une manière différente.

«Le sport et l’art doivent fonctionner ensemble pour s’alimenter et donner le spectacle que ça donne, a dit Charbonneau. Je pense que c’est pour ça aussi que ce fut un des coups de cœur des Jeux olympiques. Ça l’anime tellement de choses en même temps et ça permet d’attirer un large public, parce qu’il y en a pour tous les goûts.»

«C’est vraiment une ambiance différente de ce que nous sommes habitué dans un gymnase pour du cinq contre cinq, a indiqué Traer. C’est vraiment comme un spectacle au complet, tu as du tout-en-un.»