Oilers vs Canadiens

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

LNH

Connor McDavid sait ce qu'il doit améliorer

Publié | Mis à jour

Visiblement non rassasié après avoir gagné les trophées Hart, Art-Ross et Ted-Lindsay au cours de la dernière campagne, le capitaine des Oilers d’Edmonton, Connor McDavid, travaille fort pour peaufiner certains aspects précis de son jeu en prévision de la prochaine saison.

Ayant amassé 105 points en 2020-2021, le numéro 97 est reconnu pour ses talents offensifs, mais il s’efforce aussi pour devenir meilleur dans le cercle des mises au jeu et en territoire défensif. Lors du récent calendrier régulier, il a conservé un différentiel de +21 et un pourcentage de succès de 49,53 % à l’intérieur du cercle.

«Quand le match est serré et qu’il y a ces moments qui comptent vraiment, ce sont ces deux facettes sur lesquelles vous devez miser et vous concentrer, selon moi, a mentionné McDavid au site thescore.com, lundi, pendant qu’il se trouvait à Montréal pour le camp annuel BioSteel. Vous ne serez jamais dans le trouble si vous jouez bien défensivement, remportez vos mises au jeu et gardez votre attention sur le jeu complet sur 200 pi.»

«C’est une partie du jeu qu’on oublie en arrivant [dans la Ligue nationale de hockey]. On se dit que ce n’est pas vraiment important. Vous perdez la mise au jeu, puis vous avancez afin de poursuivre votre séquence sur la glace. Cependant, je pense qu’avec un peu plus d’expérience dans cette ligue, vous commencez à réaliser que ces petits détails sont à prendre au sérieux, a-t-il ajouté. Vous devez être attentif, travailler plus, vous concentrer sur ça et intégrer le tout à votre jeu.»

Des sources d’inspiration

McDavid croit qu’en améliorant certains points précis de son jeu, les Oilers en bénéficieront largement, eux qui ont subi le balayage au premier tour des séries 2021. Il dit d’ailleurs prendre note de quelques joueurs de renom ayant déjà gagné la coupe Stanley et qui ont maîtrisé l’art de bien faire au bon endroit sur la patinoire. Pour cela, il faut de la rapidité, mais également de bonnes décisions, notamment quand vient le temps de se placer au lieu adéquat pour récupérer des rondelles libres et créer des revirements.

«Évidemment, le coup de patin a été l’une de mes forces, même quand j’étais enfant, a déclaré McDavid. J’ai toujours voulu jouer en étant constamment en déplacement et c’est difficile d’obtenir des rondelles ainsi. C’est ardu de gagner des batailles pour vos défenseurs ou vos ailiers. Comme joueur de centre, il importe d’être au centre de la glace. Vous êtes en quelque sorte le dernier rempart de la défense s’il y a une fissure sur le mur devant vous.»

«Vous regardez Sid [Crosby] et son jeu : il a remporté des coupes. Un joueur comme Brayden Point en a aussi obtenu et les petites choses de son jeu sont impressionnantes. Chaque truc que je fais, c’est pour ultimement gagner la coupe un jour. C’est certes l’objectif principal et ce qui me motive pour tout», a-t-il renchéri.