Crédit : AFP

LNH

Alain Vigneault retrouve un précieux collaborateur

Publié | Mis à jour

Lorsque Ian Laperrière a quitté son rôle d’entraîneur adjoint des Flyers de Philadelphie pour devenir pilote du club-école dans la Ligue américaine, l’entraîneur-chef Alain Vigneault a tout de suite su qui allait le remplacer : Darryl Williams.

Les deux hommes ont souvent travaillé ensemble dans la Ligue nationale de hockey (LNH). En fait, c’est Vigneault qui a donné sa première chance à Williams, avec les Canucks de Vancouver en 2008. Et depuis, ils se sont retrouvés avec les Rangers de New York.

«Je comprends comment "AV" travaille, a fait valoir Williams, selon des propos rapportés par le site The Athletic, lundi. J'aime vraiment son engagement à gagner, le style que joue l'équipe, son approche, la façon dont il gère le personnel, la façon dont il gère les joueurs. Je comprends ce qu'il fait, je comprends ce dont il a besoin à certains moments, rien qu'en le connaissant. Je pense que nous sommes capables de travailler ensemble et de nous lire mutuellement.»

Un rôle connu

Auprès de Vigneault, Williams retrouvera donc un rôle qui a été en quelque sorte forgé pour lui et qui sera semblable à ce qu’il faisait lors de leurs deux dernières collaborations. Cette connexion a ainsi rendu le travail du directeur général Chuck Fletcher plutôt facile lorsqu’il a dû remplacer Laperrière.

Williams sera notamment responsable de l’évaluation des adversaires des Flyers. Puis, pendant les matchs, il devrait passer les deux premières périodes sur la galerie de presse pour relayer ce qu’il voit à Michel Therrien, également assistant, au banc de l’équipe. Ensuite, il devrait rejoindre ses collègues au niveau de la glace.

Mais outre le côté tactique, Williams tiendra également le rôle de «glue guy», cette personne qui doit s’assurer que tout le monde travaille dans la même direction au sein de l’équipe. Il sera donc celui qui s’assurera de la bonne communication entre les joueurs et les entraîneurs. Une situation qui est bien loin de lui déplaire.

«Je pense que c'est une grande partie du rôle que j'aurai, c'est de pouvoir entrer dans le vestiaire et écouter les joueurs, les entraîneurs, et relayer les messages dans les deux sens. C'est une chose qui fera toujours partie de mon travail, et j'aime vraiment ça.»

Un Terre-Neuvien

Il aura toutefois la lourde tâche de remplacer Laperrière, qui excellait dans cet aspect bien précis de son travail. Cependant, Vigneault n’est pas inquiet du tout.

«L'une des choses que je pense que "Lappy" a extrêmement bien faites: il était une excellente liaison entre les joueurs [et] les entraîneurs, a dit Vigneault. "Lappy" avait cette expérience de joueur, une grande personnalité, toujours optimiste, toujours positif."»

«Darryl ressemble beaucoup à "Lappy". C’est un Terre-Neuvien, a blagué Vigneault. Ce sont des gens formidables. Ils s'entendent très bien avec les joueurs, avec le personnel technique. Je sais qu'il assurera une excellente liaison.»