Marco Rossi of the Ottawa 67's. Photo by Terry Wilson / OHL Images.

Crédit : OHL Images

LNH

Le retour en force de Marco Rossi

Publié | Mis à jour

Pour une majeure partie de la dernière année, l’espoir du Wild du Minnesota Marco Rossi était affligé d’une myocardite et a dû traverser des d’épreuves plutôt cauchemardesques avant de finalement se remettre en forme pour se présenter au camp de sa formation.

Rossi a repris l'entraînement il y a quelque temps et a même enfilé les couleurs de son pays, l’Autriche, pour un duel amical face à l’Italie. Il a décoché un laser au-dessus de l’épaule gauche du gardien italien pour faire vibrer les cordages et toute une gamme d’émotions lui est montée à la tête. 

«C’était un but spécial et émotionnel, a raconté Rossi, au site sportif The Athletic. Tous les souvenirs me sont venus à l’esprit. Je suis passé à travers une épreuve très difficile et quand j’ai marqué ce but, j’étais très soulagé. Il voulait dire beaucoup, car ça m’a donné confiance que je suis à nouveau en santé.»

L’attaquant n’avait pas pratiqué son sport favori depuis décembre 2020, quand il était capitaine de sa formation au Championnat mondial de hockey junior.

Rossi prévoit prendre son envol pour les États-Unis quelque temps avant le tournoi des espoirs du Wild prévu du 17 au 19 septembre. Il veut s’acclimater à son nouvel environnement et rencontrer les vétérans de l’organisation du Wild, ainsi que d’autres jeunes qui évolueront à ses côtés pour les années à venir, en vue d’atteindre la prochaine étape vers l’accomplissement de son rêve de jouer dans la Ligue nationale de hockey (LNH).

Diagnostic imprévu 

En se rapportant au camp du Wild en janvier et en passant des examens médicaux, Rossi a été diagnostiqué de sa maladie. S’en est suivi un hiver absolument terrifiant. Le jeune attaquant dormait au pied du lit de ses parents, car il craignait trop que son cœur ne cesse de fonctionner pendant son sommeil.

«C’était vraiment difficile, a révélé le père de Marco, Michael Rossi. Pour deux à trois semaines, je n’ai dormi que 10 à 20 heures par semaine.»

La famille au complet est maintenant soulagée que le jeune homme de 19 ans puisse enfin reprendre ses activités normales.

«Voir jouer Marco à nouveau est redevenu un plaisir, a ajouté son père. Ça m’a ouvert le cœur de le regarder faire ce qu’il veut faire. Jouer au hockey.»

Premier Européen de l’histoire à avoir mené la Ligue de hockey de l’Ontario (OHL) au chapitre des points, Rossi a également affirmé qu’il était revenu au sommet de sa forme et qu’il dépassait même son niveau de l’an dernier. Plus important encore, il a aussi indiqué que son coeur était en pleine santé.