MLS-SOC-SPO-ORLANDO-CITY-SC-V-TORONTO-FC

Crédit : AFP

MLS

La chute de Toronto

Dave Lévesque

Publié | Mis à jour

Pendant plusieurs saisons, on n’avait pas à chercher bien loin pour trouver le Toronto FC dans le classement de l’Association Est et même au classement général de la MLS. L’équipe de la Ville Reine était généralement au sommet ou tout près.

Cette année, il faut creuser jusque dans les profondeurs de l’Association Est pour trouver les Torontois, ce qui est inhabituel.

On pourrait trouver un paquet de raisons pour expliquer cette descente aux enfers.

Il y a l’état de santé de Jozy Altidore, la panne sèche d’Alejandro Pozuelo, la blessure à Ayo Akinola pendant un match avec l’équipe nationale du Canada et surtout le départ de Greg Vanney.

Ça fait mal

Parce que même si les partisans montréalais ont toujours aimé railler Vanney, celui-ci a largement contribué aux succès torontois des dernières années.

Le simple fait que l’équipe croupisse au dernier rang dans l’Est pendant qu’il a aidé le Galaxy de Los Angeles à passer de la 10e place dans l’Ouest l’an passé à la 4e cette année devrait nous en convaincre.

Pour le remplacer, Toronto est allé chercher Chris Armas, qui avait été congédié par les Red Bulls de New York la saison dernière.

La greffe n’a jamais pris et Armas a été limogé après seulement onze matchs (1-8-2) et surtout après une raclée de 7 à 1 contre D.C. United.

Depuis, Javier Perez a pris la relève jusqu’à la fin de la saison et ça va mieux depuis son arrivée, lui qui compile une fiche de 2-4-4 et qui a été invaincu à ses cinq premiers matchs (3-0-2). Toronto n’a toutefois pas gagné à ses six dernières sorties (0-4-2).

Dangereux

Wilfried Nancy se méfie de ce que les Torontois peuvent faire sous les ordres de Perez.

Selon lui, cette équipe n’est plus la même depuis quelques rencontres et affiche plus de panache et de détermination.

«Sur les derniers matchs qu’ils ont joués, ils ont perdu, mais ils ont été dangereux offensivement.»

«Ils ont pris des buts sur des pertes de balles parce qu’ils ont pris des risques dans la construction du jeu.»

Mais sans quelques bons éléments offensifs, on se demande bien qui pourrait menacer, ce qui pourrait dérouter le CF Montréal.

«Ce n’est pas plus déroutant à défendre contre eux, assure Mathieu Choinère. Même si auparavant il y avait des joueurs qui provoquaient plus de danger, on doit surveiller toute l’équipe.»