Canadiens de Montréal

«La situation pourrait être différente le 22...» - Ducharme

Publié | Mis à jour

À l’approche de la prochaine saison, l’entraîneur-chef du Canadien de Montréal, Dominique Ducharme ne s’en fait pas avec la perte d’éléments comme Phillip Danault et Shea Weber. Il croit avoir les éléments en main pour connaître à nouveau du succès en 2021-2022.

L’instructeur s’est exprimé dans le cadre du tournoi de golf de sa fondation, au club de Joliette, jeudi matin. Après une année et demie de conférences sur Zoom, il était bien content de s’adresser en personne aux membres des médias sur place. 

Ducharme estime que son groupe ne sera pas très différent de celui qui a atteint la finale de la Coupe Stanley il y a quelques mois. Les nouveaux venus Mike Hoffman, David Savard, Cédric Paquette et Mathieu Perreault se grefferont au groupe de belle façon, a-t-il prévu.

«Il y a des gars qui partent, des gars qui arrivent. Notre noyau est passé au travers de tellement de choses. On s’attend à ce que tout le monde [fasse] un pas vers l’avant, que l'on continue de progresser. [...] C’est comme ça qu’on pourra bâtir sur ce qu’on a fait», a avoué le pilote québécois.

Il a d’ailleurs révélé que Marc Bergevin travaillait encore fort pour améliorer le visage de sa formation avant le camp d’entraînement. «La situation pourrait être différente le 22 septembre, quand on va rentrer», a-t-il laissé entendre.

Danault : pas une fatalité 

Ducharme estime que Jake Evans pourra jouer un rôle semblable, dans une certaine mesure, à celui de Danault, et que les autres joueurs de centre de la formation, notamment Nick Suzuki et Jesperi Kotkaniemi, hausseront leur jeu d’un cran.

«L’expérience que nos jeunes ont prise, c’est sûr que ça va payer. Ça prend de l’expérience pour passer au travers de ces choses-là. Tu ne peux pas aller au Wal-Mart en acheter», a indiqué Ducharme.

Perreault, que l’entraîneur a comparé à Corey Perry en vertu de son expérience, et Paquette pourront rendre de fiers services au centre également.

Le départ de Danault vers les Kings de Los Angeles n’est pas la seule perte notable chez le Tricolore cet été. Le capitaine Shea Weber, véritable pilier à la ligne bleue, devrait rater toute la saison en raison d’une blessure.

«Je ne pense pas que c’est une personne qui va prendre sa place. Ce sont plusieurs individus, en tant que groupe, qui vont en prendre un petit peu plus», a mentionné Ducharme, heureux que Weber soit resté dans l’entourage de l’équipe malgré tout pendant les derniers mois.

Le pilote du CH s’attend à voir Carey Price dans les premiers jours du camp, lui qui a été opéré au genou en juillet. Même constat pour Jonathan Drouin, qui était d’ailleurs au tournoi de golf, jeudi matin.