Crédit : AFP

Soccer

Angleterre: Benjamin Mendy accusé de viols et suspendu par Manchester City

Publié | Mis à jour

Le défenseur international français de Manchester City Benjamin Mendy, 27 ans, a été accusé jeudi de quatre viols et une agression sexuelle par la police anglaise et immédiatement suspendu par son club, Manchester City.

Les faits, dénoncés par trois personnes de plus de 16 ans, a précisé la police dans son communiqué, se seraient déroulés entre octobre 2020 et août 2021.

« Mendy (...) a été placé en détention provisoire, dans l'attente de sa présentation devant le tribunal de Chester, le vendredi 27 août », a précisé la police du Cheshire (nord-ouest) dans son communiqué.

Elle a ajouté que « l'enquête est en cours et (que) Mendy a droit à un procès équitable », demandant notamment à la presse d'éviter tout article ou commentaire « qui pourrait nuire à la procédure en cours ».

Quelques minutes avant que la police n'annonce l'objet de la plainte, le club de Manchester City, où il évolue depuis 2017, avait annoncé la suspension du joueur, sans révéler l'objet de l'enquête dont il était la cible.

« Manchester City peut confirmer qu'après sa mise en accusation par la police ce jour, Benjamin Mendy a été suspendu pour la durée de l'enquête », écrivent les Citizens dans un communiqué.

Une carrière en pointillé

« L'affaire fait l'objet d'une procédure judiciaire et le club ne peut, pour cette raison, pas faire d'autres commentaires, tant qu'elle ne sera pas achevée », ajoute le club mancunien.

Pour recruter Mendy, révélé à Marseille et passé une seule saison par Monaco, City avait déboursé 52 millions de livres (près de 60 M EUR), faisant à l'époque du jeune latéral gauche français le défenseur le plus cher de l'histoire.

Mais sa carrière a depuis été rythmée par les blessures, comme sa rupture des ligaments croisés en 2017, forçant Mendy à passer plus de temps à soigner ses genoux et des ennuis musculaires qu'à taper dans un ballon.

L'international français (10 sélections), n'a joué que 75 matches avec City sur les quatre dernières saisons, dont celui de la première journée contre Tottenham, perdu 1 à 0.

Il avait aussi fait les délices des tabloïds lors de la saisie de sa Lamborghini Aventador SVJ d'une valeur de plus de 500.000 EUR à l'automne 2020, qu'il conduisait sans permis ni assurance.

Il avait finalement plaidé coupable et été condamné à un peu plus de 1.000 euros d'amende.

Les accusations de viols contre les joueurs de football ne sont pas rares.

En mai 2013, Loïc Rémy, alors joueur du club londonien de Queen's Park Rangers, avait été interpellé par la police et placé en garde à vue pour le viol collectif d'une femme.

Neuf ans de prison pour Robinho

Les poursuites avaient finalement été abandonnées en février suivant, deux mois après que l'attaquant Bafetimbi Gomis eut aussi bénéficié d'un non-lieu en France pour des accusations similaires.

Les plus grandes stars ne sont pas épargnées, Neymar ayant obtenu le classement sans suite d'une plainte au Brésil par une femme qui l'accusait d'avoir abusé d'elle en mai 2019 dans un hôtel parisien.

Parfois, les affaires se sont soldées par des accords financiers. Cristiano Ronaldo avait ainsi accepté de payer 375.000 dollars (320.000 euros) en 2010 à une ancienne mannequin américaine, Kathryn Mayorga, âgée de 35 ans, qui l'avait accusé de l'avoir violée en 2009 dans une chambre d'hôtel de Las Vegas.

Bien que la justice ait clôt le volet pénal de l'affaire, elle continue à lui réclamer plusieurs dizaines de millions d'euros de dommages et intérêts, selon des documents judiciaires publiés par la presse en avril dernier.

Mais il y a aussi eu des condamnations spectaculaires comme celle du Brésilien - et ancien joueur de Manchester City - Robinho, condamné en appel en décembre 2020 à neuf ans de prison par un tribunal de Milan pour le viol en réunion d'une jeune Albanaise de 23 ans, alors qu'il évoluait au Milan AC.

Actuellement au Brésil, le joueur n'a jamais été arrêté pour purger sa peine.