FBL-EUR-C1-MAN CITY-PSG

Crédit : AFP

Soccer

PSG-Manchester City, de la revanche dans l'air

Publié | Mis à jour

Chocs en stock: Manchester City va encore croiser le Paris Saint-Germain en Ligue des champions, après le tirage au sort de la phase de poules, jeudi à Istanbul, qui a également pêché d'explosifs Real Madrid-Inter Milan et Bayern Munich-FC Barcelone.

Parmi les autres affiches, Chelsea, le tenant du titre, va croiser la Juventus et Manchester United son bourreau de la dernière finale de Ligue Europa, Villarreal (1-1, 11 t.a.b. à 10).

Comme on se retrouve... Les deux grands rivaux du Golfe, le City des Emiratis et le PSG des Qataris, prétendants à une Ligue des champions qu'ils n'ont jamais encore remportée malgré leurs investissements, vont à nouveau s'affronter.

Les Sky Blues mènent deux qualifications à zéro, ils avaient battu les rouges et bleus en quart de finale en 2016 (2-2, 1-0) et en demies la saison dernière (2-1, 2-0).

Le RB Leipzig et le Club Bruges complètent ce groupe A.

D'autres prestigieuses retrouvailles sont au programme, par exemple entre le Real et l'Inter, une affiche qui fut la finale de la Coupe des champions 1964, remportée par les Italiens (3-1).

Hasard des boules du tirage au sort, ce groupe D est au trois quarts identiques à celui de la saison dernière puisque le Shakthar Donetsk s'y retrouve aussi!

Cette année le débutant moldave, le Sheriff Tiraspol, fera le quatrième, remplaçant Mönchengladbach, qui avait terminé l'an dernier 2e derrière le Real et devant le Shakthar et l'Inter.

Encore Bayern-Barça

Question prestige, l'affrontement entre le Bayern et le Barça vaut de l'or (groupe E). Ils se sont disputés quatre fois une qualification ces douze dernières années en quarts ou en demies (deux qualifications chacun), mais le dernier duel laisse un souvenir cuisant au Barça, corrigé 8-2 lors du « Final 8 » de 2020.

Le Benfica Lisbonne et le Dynamo Kiev ne partiront pas favoris derrière ce duo.

Le groupe le plus dense est sans doute le B, avec l'Atlético Madrid, Liverpool (6 C1), le FC Porto (2 C1) et l'AC Milan (7 C1)! Le champion d'Espagne, tête de série, est le seul de cette poule à n'avoir jamais soulevé la « coupe aux grandes oreilles ». Les « Matelassiers » ont été battus trois fois en finale (1974, 2014 et 2016).

Le Zenit Saint-Pétersbourg, dont le stade accueille la finale le 28 mai, se retrouve dans le groupe de Chelsea et de la Juventus, avec le champion de Suède, Malmö FF, finaliste en 1979.

Enfin les trois têtes de série a priori les moins puissantes se retrouvent dans des groupes équilibrés et ouverts.

Le Sporting, champion du Portugal, est dans le groupe C avec des habitués, le Borussia Dortmund et l'Ajax Amsterdam, et un revenant, Besiktas, qui en est à sa huitième participation (groupe C).

Villarreal, qualifié en tant que vainqueur de la Ligue Europa, retrouve donc ses victimes, les « Red Devils », l'Atalanta Bergame et le champion de Suisse, les Young Boys Berne.

Et le champion de France Lille hérite d'un groupe (le G) abordable avec le C Séville, le RB Salzbourg et Wolfsbourg.

Rendez-vous les 14 et 15 septembre pour la 1re journée.