Crédit : THIERRY LAFORCE/AGENCE QMI

Football universitaire RSEQ

Soupir de soulagement chez les Carabins

Publié | Mis à jour

Les joueurs et les entraîneurs des Carabins de l’Université de Montréal ont eu une bonne frayeur dans les derniers jours, tandis que le Vert & Or de l’Université de Sherbrooke est aux prises avec une éclosion de COVID-19.

Les deux formations du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) doivent s’affronter samedi après-midi, en Estrie, pour leur premier duel de la saison 2021. Lundi, le président et directeur général du RSEQ, Gustave Roel, a confirmé à l’Agence QMI que la situation était sous contrôle à Sherbrooke et que le match aurait lieu.

«Honnêtement, oui, nous avons été stressés, a révélé le demi défensif Ethan Makonzo. Nous ne voulions pas rater notre premier match en deux ans. Ça fait longtemps que nous nous préparons pour ça. Nous sommes comme des enfants. Quand un enfant travaille fort pour quelque chose, il a juste hâte d’avoir sa récompense. Notre récompense, c’est l’affrontement de samedi.»

«C’était un peu stressant, mais nous avons eu la réponse assez rapidement que le match aurait bel et bien lieu», a pour sa part dit l’entraîneur-chef Marco Iadeluca.

«Contrôler ce qu’on peut contrôler»

Reconnu pour son calme, le pilote des Bleus a expliqué avoir voulu ménager ses athlètes et son personnel d’entraîneurs. Il a aussi parlé d’une mentalité collective à adopter pour la prochaine saison.

«Le dicton que nous avons cette année, c’est qu’on va contrôler ce qu’on peut contrôler. Il va y avoir plein de choses qui vont se passer cette année qui ne seront pas normales. Je dis donc aux joueurs que nous allons mettre toute notre énergie sur les choses qui sont entre nos mains à nous. On ne perdra pas de temps avec le reste», a affirmé Iadeluca.

Le message de l’entraîneur semble avoir fait son chemin.

«Il y a quelque chose qu’on nous répète souvent au football, soit de contrôler ce que tu peux et de ne pas t’en faire avec ce qui est hors de ton contrôle. Nous avons essayé de ne pas y penser et nous nous sommes entraînés pour jouer samedi», a indiqué le vétéran François Bessette.

«Oui, c’était stressant, mais Marco fait un super boulot pour gérer tout ça avec les responsables», a quant à lui exprimé l’entraîneur de la ligne offensive, Mathieu Pronovost.

«Il faut ignorer le bruit et ne pas virer fou avec tout ce qui se dit sur les médias sociaux et dans les nouvelles. Notre priorité, c’est que notre équipe soit meilleure chaque fois qu’elle quitte le terrain.»

-Le match de samedi sera diffusé sur les ondes de TVA Sports à 14 h.