Crédit : Jasen Vinlove-USA TODAY Sports

Club de foot Montréal

Le retour de Romell Quioto

Publié | Mis à jour

Meilleur buteur montréalais l’an passé, Romell Quioto a repris l’entraînement avec ses coéquipiers en début de semaine.

L’attaquant de 30 ans a disputé son dernier match avec le CF Montréal le 7 juillet. Il est ensuite parti retrouver l’équipe du Honduras qui participait à la Gold Cup et a été blessé aux ischiojambiers lors du troisième de sa sélection, le 20 juillet.

• À lire aussi: CF Montréal: un avantage modéré

• À lire aussi: Mbappé: le PSG refuse une offre du Real Madrid

Au total, ce sont neuf parties qu’il a ratées avec le CF Montréal, des matchs au cours desquels l’équipe n’a jamais marqué plus de deux buts, sauf le premier remporté 5 à 4 contre le FC Cincinnati.

Malgré une production en baisse par rapport à la saison dernière, Quioto demeure un rouage important de l’attaque avec ses deux buts et quatre passes décisives en 10 rencontres.

Doigts croisés 

Il y a de fortes chances pour qu’on le voit dans le match contre Toronto vendredi soir, mais ce passage sera bref. Il retournera ensuite rejoindre le Honduras, qui disputera trois parties en huit jours dans le cadre du début de la phase finale de qualification pour la Coupe du monde de 2022.

«Je suis en train d’évaluer la situation un peu, a résumé Wilfied Nancy, mercredi. Il a repris l’entraînement depuis lundi et il progresse au jour le jour. J’espère pouvoir compter sur lui pour le match et pour l’instant, ça s’annonce bien pour qu’il nous aide un peu.»

Nancy se croise évidemment les doigts pour que son gros attaquant ne se blesse pas à nouveau.

«Il a été convoqué avec l’équipe du Honduras, c’est un joueur important pour eux. On a communiqué avec eux pour leur dire ce qui en était de sa progression.»

«Il est revenu blessé du Honduras, il aurait pu se blesser ailleurs. Il s’est remis en jambes, il doit repartir avec la sélection. Je vais rester positif et souhaiter qu’il revienne en santé, parce qu’on aura besoin de lui pour les derniers matchs de la saison.»

Gérer Torres 

Le jeune Joaquin Torres est devenu un incontournable dans l’effectif montréalais en raison de son côté explosif, mais il se démarque aussi par ses pertes du ballon, ce que Nancy veut gérer.

«On a mis du temps à le mettre parce qu’on connaissait ses qualités, mais en même temps, sur la continuité au niveau du jeu, il doit s’améliorer sur ce qu’il doit faire quand il perd la balle, a convenu Nancy. Je travaille avec lui afin qu’il reconnaisse les zones du terrain où il peut percuter dans son jeu.»

«Il doit reconnaître les moments où il doit accélérer le jeu parce que parfois, il doit aussi calmer le jeu. Je ne veux pas l’empêcher de faire ça, sinon ce n’est pas le Joaquin Torres qu’on connaît.»