Crédit : DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QUEBEC

Boxe

Mikael Zewski prêt à frapper dur

Thomas Litalien

Publié | Mis à jour

S’il y a un mot décrivant à la perfection l’aura qui émane du boxeur de Trois-Rivières Mikael Zewski, c’est bel et bien «confiant».

Zewski (34-2-0, 23 K.-O.) sera la deuxième tête d’affiche du gala «Sous les étoiles» présenté par le Groupe Yvon Michel au Stade IGA, samedi. Il disputera son combat contre le Mexicain Dilan «El Tremendo» Loza (15-4-1, 9 K.-O.), tout juste avant celui entre Kim Clavel (13-0-0, 2 K.-O.) et Maria Soledad Vargas (15-3-1, 1 K.-O.). Et il a été plutôt clair dans ses intentions.

«Je vise une victoire par K.-O., a tout bonnement mentionné le Québécois en visioconférence, mardi. C’est un combat de huit rounds et je suis habitué à 10. J’ai bien l’intention que le combat ne se rende pas à la limite.»

Une si grande confiance affichée vient toutefois avec une nuance pesée. Il fut un temps où Zewski ne prenait pas ses rivaux mexicains au sérieux, mais cette époque est révolue, a-t-il affirmé. En revanche, le boxeur de 32 ans dit être dans une forme resplendissante et se sentir encore mieux que lors de ses combats précédents.

«Comme d’habitude, j’ai eu une belle préparation. Les Mexicains, avant, je les prenais à la légère et j’ai eu deux combats où je suis allé à la guerre. Rendu au niveau où je suis, la boxe au Mexique, c’est un peu comme le hockey ici; tout le monde en fait. Je les ai sous-estimés, mais je ne le ferai plus.»

Son adversaire a tenu un discours plus réservé, une tactique qui semblait d’ailleurs utilisée par l’entièreté de la délégation mexicaine présente à Montréal pour offrir une opposition relevée aux pugilistes locaux.

«C’est vraiment un honneur d’être ici et ça n’a pas été facile, a d’abord indiqué Loza par le biais d’une traductrice. Pour ce qu’a dit mon rival, je n’aime pas utiliser les grandes paroles, je suis plus un homme d’action. On va régler ça sur le ring et à sa place, je ne serais pas si confiant.»

Le futur de Zewski

Concernant Zewski, Yvon Michel a évoqué la possibilité qu’il voie un peu plus d’action lors des prochaines semaines, advenant un triomphe. Il s’agirait potentiellement d’un duel pour l’obtention d’un titre, mais le promoteur a tenu à garder ses cartes cachées, spécifiant qu’il faudra voir le déroulement du gala de samedi.

«On a des plans qu’on devrait être capable d’annoncer la semaine prochaine, a dit Michel. Ce sera un combat significatif qui sera disputé à Trois-Rivières.»