Entraînement Océanic de Rimouski

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

LNH

Un troisième camp bientôt pour Zachary Bolduc

Publié | Mis à jour

Après ceux d’Équipe Canada junior et des Remparts, Zachary Bolduc vivra en septembre un autre camp d’entraînement : son premier chez les professionnels, avec les Blues de St. Louis.

En juillet, les Blues ont fait de Bolduc leur choix de premier tour, 17e au total. Et ce, malgré une saison écourtée par les blessures, dont une «au bas du corps», subie en mars, et qui lui a fait rater les dernières rencontres de la campagne.

Certains dépisteurs estiment que les Blues ont tenté la chance en sélectionnant aussi tôt un joueur qui a été blessé et qui n’a pas eu la chance de se faire valoir autant qu’il aurait pu à son année de repêchage.

Bolduc a terminé sa dernière campagne dans l’uniforme de l’Océanic de Rimouski avec 29 points – dont 10 buts en 27 rencontres.

Mais d’autres, comme Jean-François Damphousse, de la centrale de recrutement de la LNH, croient que l’avant de 6 pi 1 et 174 lb est un joueur complet qui a «dans son jeu beaucoup de qualités dignes des pros».

Organisation de premier plan

«Je suis conscient que j’ai encore beaucoup de travail à faire. Pour moi, c’est juste le début», a relevé le joueur de 18 ans, samedi, à l’ouverture du camp des Remparts.

Bolduc qualifie les Blues d’«organisation de première classe». Il a d’ailleurs déjà parlé à quelques joueurs, dont le Québécois David Perron, qui en est à son troisième séjour avec l’équipe.

«Il m’a souhaité la bienvenue et il m’a dit qu’il avait hâte de me voir au camp», a raconté le joueur de 18 ans, qui a aussi eu des discussions avec l’entraîneur-chef Craig Berube et le directeur général Doug Armstrong.

Premier, deuxième, peu importe

Les Blues ont été les premiers à choisir un Québécois lors de la dernière séance de sélection de la Ligue nationale. S’il s’agit certes d’un honneur pour le natif de Trois-Rivières, il ne s’enfle pas non plus la tête avec ça.

«C’est sûr que c’est le fun d’être le premier, mais si j’avais été le deuxième Québécois repêché, j’aurais été aussi heureux, a dit l’attaquant. Juste être repêché, c’est quelque chose de formidable, et je suis extrêmement emballé à l’idée d’aller au camp à St. Louis.»

Bolduc n’est pas le seul joueur des Remparts qui risque de quitter l’équipe pendant quelques jours au cours du prochain mois.

Les défenseurs Louis Crevier (repêché en 2020 par les Blackhawks de Chicago) et Evan Nause (sélectionné cette année par les Panthers de la Floride), ainsi que l’attaquant James Malatesta (choisi cette année par les Blue Jackets de Columbus) sont au nombre des Diables rouges dont les droits professionnels appartiennent à une équipe de la LNH.

Le camp d’entraînement des Remparts se poursuit dimanche avant-midi avec un match Rouges contre Blancs au Centre Vidéotron.