Crédit : Martin Chevalier / JdeM

LNH

La retraite pour Henrik Lundqvist

Publié | Mis à jour

Le gardien Henrik Lundqvist a annoncé sa retraite du hockey professionnel, vendredi matin, sur ses réseaux sociaux.

Lundqvist a disputé 15 campagnes dans la Ligue nationale de hockey, toutes avec les Rangers de New York. Il avait paraphé une entente d’un an avec les Capitals de Washington avant le début de la saison 2020-2021, mais n’a pas été en mesure de jouer en raison d’un problème cardiaque pour lequel il a été opéré en janvier dernier. 

«Lors des 30 dernières années, j’ai consacré ma vie au hockey... Il est maintenant le temps de me retirer du sport que j’aime et d’amorcer un nouveau chapitre», a exprimé l’homme de 39 ans dans une longue missive, dans laquelle il a fait une multitude de remerciements.

«J’ai rencontré tellement de personnes incroyables qui m’aideront et m’inspireront dans ma nouvelle aventure. Il y a tellement de choses que j’aime à propos de ce sport, que ce soit l’excitation que j’ai ressenti à 8 ans pendant mon premier entraînement ou les 15 ans de papillons que j’ai eus toutes les fois que je suis embarqué sur la glace dans la plus fantastique des villes du monde», a aussi écrit le Suédois.

Ce dernier a maintenu une fiche de 459-310-96, une moyenne de buts alloués de 2,43 et un taux d’efficacité de ,918 en carrière. Il a remporté le trophée Vézina, remis au meilleur gardien du circuit Bettman, en 2011-2012.

Les matchs numéro 7 

Dans une entrevue exclusive avec le quotidien «New York Post», Lundqvist a avoué qu’il aurait aimé poursuivre sa carrière, mais que sa condition médicale le force à mettre le hockey de côté.

«J’espérais être à 100 % présentement. Toutefois, on m’a dit que l’inflammation prend beaucoup de temps à partir», a-t-il révélé en précisant qu’il pourrait encore en avoir pour une autre année avant de renouer avec la pleine santé.

L’homme masqué s’est également permis de revenir sur les hauts de sa longue et fructueuse carrière dans l’uniforme des Blueshirts.

«Il n’y avait rien de tel que les sentiments que je vivais après les grandes victoires au [Madison Square] Garden. Les matchs numéro 7 avec toute la pression en jeu, le bruit et la façon dont la bâtisse explosait après un gain. Il n’y a rien de tel que ce sentiment», s’est rappelé avec nostalgie Lundqvist.

En carrière, le 205e choix au total du repêchage de 2000 a disputé huit rencontres ultimes en éliminatoires, maintenant un dossier de 6-2, un taux d’efficacité de ,961 et une moyenne de buts alloués de 1,11. Lundqvist et les Rangers ont également conservé une fiche de 15-4 dans les matchs des séries entre 2012 et 2015, mais n’ont pas été en mesure de mettre la main sur une coupe Stanley.

«J’ai l’impression d’avoir laissé tout ce que j’avais sur la glace à New York, a-t-il affirmé. Quand j’ai pris la décision de rester pour la reconstruction, la loyauté était la chose la plus importante pour moi. Nous n’avons pas gagné, mais j’ai fait les bonnes choses selon moi.»

Son numéro retiré

Par ailleurs, les Rangers n’ont pas attendu pour annoncer qu’ils allaient retirer le numéro 30 de Lundqvist pendant la prochaine saison.

«C’est avec un sentiment ambivalent que les Rangers de New York offrent leurs meilleurs vœux et toute leur gratitude à Henrik Lundqvist, qui vient d’annoncer sa retraite, a écrit l’organisation de la Grosse Pomme dans un communiqué. Le fait qu'Henrik était toujours à la recherche de l’excellence lui a permis d’être l’un des meilleurs gardiens de l’histoire. Nous sommes privilégiés d’avoir vu son génie de si près pendant 15 ans.»

«Henrik est et sera toujours un Ranger», a-t-elle poursuivi, en indiquant que la date de la cérémonie de retrait du chandail de Lundqvist sera déterminée prochainement.