Crédit : Photo Agence QMI, Thierry Laforce

Alouettes de Montréal

Un match piège ?

Publié | Mis à jour

Les Alouettes auront un beau défi devant eux à Calgary, vendredi, mais pas pour les raisons qu’on croit.

Les Stampeders ont perdu leurs deux premiers matchs de la saison 2021. Ils ne jouent pas selon les standards qu’ils ont établis au cours de la dernière décennie.

De plus, ils viennent de perdre les services de leur quart Bo Levi Mitchell pour une période de quatre à six semaines. Bref, les Alouettes ont une belle opportunité à saisir.

Toutefois, ce match peut représenter un piège. Celui de se présenter sur le terrain du McMahon Stadium avec une surdose de confiance et de penser que la victoire est déjà en poche.

Les entraîneurs des Alouettes ont mis leurs joueurs en garde durant leur semaine de préparation.

«Je ne crois pas que ce soit un match piège, a indiqué l’entraîneur-chef Khari Jones lors de son point de presse quotidien, jeudi. C’est un match et c’est de cette façon que nous l’abordons, peu importe qui s’aligne devant nous.»

«Mon message aux gars a été que nous avons des standards à rencontrer. Nous ne nous soucions pas de notre adversaire. S’il est meilleur que nous, il est meilleur que nous. S’il ne l’est pas, il ne l’est pas. Mais ce ne sera pas parce que nous l’avons pris à la légère.»

Toujours s’améliorer

Il ne faut pas penser que les joueurs des Alouettes soient rassasiés. Pour eux, leur victoire à Edmonton n’est que le commencement d’une longue route vers les grands honneurs. Ils attaquent cette rencontre contre les Stampeders de la même façon que celle à Edmonton.

«Nous voulons toujours nous améliorer, a souligné Jones. Nous voulons le faire de semaine en semaine. Cette semaine, nous souhaitons que nos jeux soient encore mieux exécutés que la semaine dernière.»

À l’attaque, il sera intéressant de voir comment Vernon Adams fils et sa bande se comporteront dans cette rencontre. Ils ont offert du jeu excitant au cours du premier match. Le porteur de ballon William Stanback devra continuer de faire des ravages par la course.

Maier ou O’Connor?

Durant les derniers jours, plusieurs informations en provenance de Calgary mentionnaient que le Canadien Michael O’Connor serait le quart partant des Stampeders.

Cependant, à la divulgation des formations jeudi, l’entraîneur-chef Dave Dickinson avait réservé une petite surprise à tout le monde. Il donnera le départ à l’Américain Jake Maier.

Maier est un produit de l’Université UC Davis, l’ancienne école de Jones. Dans les rangs universitaires, il était dirigé par un certain Dan Hawkins, l’ancien entraîneur des Alouettes qui avait été congédié après seulement cinq matchs.

«Je l’ai déjà vu à l’oeuvre à quelques reprises dans les rangs universitaires, a expliqué Jones. C’est un quart intelligent qui lance rapidement le ballon.»

«Par contre, on s’attend à voir aussi O’Connor dans la mêlée. De notre côté, ça nous importe peu. On sera prêts.»

Encore une fois, la ligne défensive aura un rôle important à jouer, surtout en début de match. Elle devra profiter de l’inexpérience des deux quarts pour provoquer de la confusion dans leur pochette protectrice.

S’ils parviennent à mettre de la pression de façon constante, on pourrait obtenir un résultat similaire à la semaine dernière.

-Jones a confirmé que le secondeur Patrick Levels ne sera pas en uniforme contre les Stampeders. L’Américain, qui est ennuyé par des blessures à une hanche et à une main, s’est entraîné toute la semaine avec ses coéquipiers. Jones se croise les doigts pour qu’il soit en uniforme pour le premier match local la semaine prochaine.