Crédit : AFP

NBA

Raptors: Vivement le retour à Toronto

Publié | Mis à jour

En jouant exclusivement loin du Scotiabank Arena depuis mars 2020, les Raptors de Toronto ont connu des déboires sur les parquets. L’impact de la pandémie se fait ressentir et selon le président de l’équipe, Masai Ujiri, une année de plus loin de la Ville Reine pourrait être catastrophique.

«Jouer à l’extérieur nous a fait reculer de quelques années. Jouer une autre année à l’étranger nous ferait reculer de cinq ans», a mentionné mercredi l’homme de 51 ans, qui s’exprimait pour la première fois en public depuis qu’il a signé un nouveau contrat, le 5 août dernier.

Difficile à dire si Ujiri parle exclusivement des performances sur le terrain de ses hommes ou des coffres des Raptors qui n’ont pu se renflouer en l’absence des partisans. Au niveau sportif seulement, la troupe de Nick Nurse a manqué d’inspiration.

À leur «domicile» de Tampa, les Raptors ont perdu 20 matchs en 2020-2021, alors qu’ils n’en avaient échappé que 19 pendant les deux campagnes précédentes au Scotiabank Arena. Un dur retour sur Terre pour les champions de la NBA de 2019.

Le gouvernement ontarien n’a pas encore donné son aval pour un retour à Toronto des Raptors. La NBA doit dévoiler son calendrier pour la prochaine saison vendredi.

«Le plan de la NBA sort dans quelques jours. Je sais que ce plan dit Toronto. Ça ne mentionne pas d’autre endroit», a indiqué avec confiance le président.

«Nous n’avons regardé nulle part ailleurs. Nous ne chercherons pas ailleurs. Notre but est de jouer à la maison», a conclu Ujiri.

Dans la Ligue d’été de la NBA, dont les matchs ont été présentés à Las Vegas au cours du mois d’août, les Raptors ont maintenu une fiche de 4-1.

«Le meilleur Raptor de tous»

L’homme de basketball n’a pas été surpris par le départ du vétéran de 35 ans Kyle Lowry. Ce dernier a passé les neuf dernières saisons chez les Raptors, mais s’est engagé pour deux ans avec le Heat de Miami à l’entre-saison.

Bien qu’il soit triste d’avoir dû laisser partir celui qu’il juge être «le meilleur Raptor de tous», Ujiri estime que ce mouvement concorde avec la nouvelle vision de l’équipe.

«Nous savions que ça allait arriver. La direction de notre équipe est vers la jeunesse, a-t-il confié. Kyle a encore des objectifs incroyables. Il voulait rester ici [...], mais nous nous retrouvions un peu entre deux eaux puisque nous voulions rajeunir.»

«Kyle fait partie de cette famille et il en fera toujours partie. Les gens parlent de [retirer] son maillot. Il aura droit à cela et encore plus. Est-il le meilleur joueur des Raptors de tous les temps? Oui, il l’est», a tranché Ujiri.