Crédit : Andréanne Lemire/Agence QMI

Course Automobile

«Le plus dur est à venir» - Louis-Philippe Dumoulin

Publié | Mis à jour

Plus rapide en matinée lors des essais libres, Louis-Philippe Dumoulin a remis ça en qualifications samedi après-midi au Grand Prix de Trois-Rivières en accaparant la position de tête.

Non sans panache puisque le chrono (1:06,721) du pilote trifluvien lui vaut d’abaisser le record du tour (1:06,889) que détenait Kevin Lacroix en qualifications depuis 2016 en série NASCAR Pinty’s.

Si Dumoulin a su livrer un message clair au GP3R, qui revit après un an d’absence, il a tôt fait de réaliser que la meute, derrière lui, n’a pas l’intention de s’en laisser imposer.

Ils seront en fait six pilotes québécois, départagés par moins d’une seconde, à occuper les trois premières rangées au départ de l’épreuve de 60 tours dont le coup d’envoi sera donné vers 14 h 15 lundi.

Marc-Antoine Camirand (1:07,282), Andrew Ranger (1:07,485), Alexandre Tagliani (1:07,579), Jean-François Dumoulin (1:07,635) et Lacroix (1:07,660) ont suivi l’auteur du temps le plus rapide.

«C’est toujours plaisant de rouler en avant, a raconté Dumoulin, champion défendant de la course. C’est une belle récompense pour l’équipe. Mais il est encore trop tôt pour s’emballer.

«Le plus dur est à venir, a-t-il renchéri. C’est le résultat final qui compte et nous ne sommes pas rendus là. Il ne faut rien tenir pour acquis.»

Dumoulin convoite une troisième victoire dans les rues de Trois-Rivières, un exploit que seul Ranger a réussi. Le pilote de Roxton Pond en compte quatre.

Tagliani et Lacroix ont aussi accédé à la plus haute marche du podium à deux reprises au GP3R et, comme Ranger, de façon consécutive. Dumoulin espère rejoindre ce groupe sélect lundi.

«J’ai tout tenté en fin de séance pour améliorer mon sort, a expliqué Tagliani. Pour une raison que j’ignore, mon moteur manque de puissance et ce n’est pas rassurant.»

Ça promet pour Jean-François

Jean-François Dumoulin, lui, ne cachait pas sa satisfaction à l’issue d’un parcours plus que prometteur.

«C’est mon meilleur résultat ici au GP3R en qualifications et c’est de bon augure pour la suite des choses, a dit le frère de Louis-Philippe. Mes ambitions n’ont pas changé depuis le début de la semaine. Cette course, je veux la gagner.»

Chez les autres Québécois, Alex Guénette s’élancera de la 10e place lorsque le drapeau vert sera agité, devant Simon Dion-Viens (11e), Raphaël Lessard (12e), Louis-Philippe Montour (13e), Luc Lesage (14e), Ray Courtemanche Jr (19e), Jocelyn Fecteau (21e) et Jean-Frédéric Laberge, qui ferme la marche au 23e et dernier rang.