Omnium banque Nationale

Andreescu a tout donné, mais...

Publié | Mis à jour

La Canadienne Bianca Andreescu a été battue par le brio de la Tunisienne Ons Jabeur, jeudi soir, mais aussi par son corps, qui l’a une fois de plus abandonnée en plein match.

La deuxième favorite du tournoi s’est vue montrer la porte de sortie dès le troisième tour 6-7 (5), 6-4 et 6-2, dans une rencontre au cours de laquelle on aura eu droit à un peu de tout : des averses, une blessure au gros orteil et des partisans tunisiens plus en voix que les supporteurs d’Andreescu.

Comme ce fut souvent le cas depuis le début de sa carrière, ce sont en grande partie les pépins physiques de la championne en titre de l’Omnium Banque Nationale qui ont dicté l’allure de la rencontre.

Après avoir fait appel au soigneur au premier set pour un gros orteil endolori, sur lequel elle portait déjà un bandage, Andreescu a semblé aggraver sa blessure alors que Jabeur menait 4-3 à la deuxième manche.

La huitième joueuse mondiale est restée étendue au sol pendant un moment, visiblement en douleurs. Tellement que sa rivale, 13e favorite à Montréal, a traversé de son côté du terrain pour s’assurer qu’elle n’était pas blessée trop gravement.

Andreescu s’est ensuite rendue péniblement à sa chaise, où le soigneur est venu lui apporter deux comprimés et soigner son orteil durant de longues minutes.

Longue averse

Cette pause de jeu s’ajoutait à celle de près d’une heure occasionnée un peu plus tôt en deuxième manche par une grosse averse qui a détrempé le central.

À son retour à la ligne de service, la joueuse de 21 ans semblait encore souffrante, mais elle a vite réussi deux services gagnants pour niveler la marque, 4-4.

Jabeur n’allait toutefois pas freiner le rythme de jeu qu’elle imposait depuis le début du match, même si elle s’était montrée bonne joueuse quelques minutes auparavant en s’enquérant de la santé de son adversaire. Au contraire, la 22e joueuse mondiale a décidé de faire courir Andreescu pour voir si son corps – surtout son orteil – allait tenir le coup.

Crédit photo : Photo AFP

La réponse était non. À 5-4, la Canadienne a semblé souffrir au service, commettant deux doubles fautes et offrant du même coup la manche à Jabeur.

La troisième manche a été l’affaire de Jabeur, qui connaît une belle progression cette année, elle qui a notamment atteint les quarts de finale à Wimbledon.

Aidée par ses nombreux supporteurs assis dans les estrades, qui chantaient et brandissaient des tableaux de la Tunisie tout au long du match, la joueuse de 26 ans a imposé son jeu varié devant une Andreescu qui ne pouvait plus soutenir la cadence.

Du beau tennis

C’est dommage, car la rencontre semblait remplie de promesse. Les deux joueuses se sont âprement disputé la première manche, offrant du beau tennis aux quelque 4000 spectateurs qui avaient choisi de braver l’humidité de cette chaude soirée montréalaise.

Andreescu a brisé la première, prenant une avance de 2-0 dans la manche initiale. Mais elle a cédé son service au jeu suivant.

Devant le brio de Jabeur, qui variait le jeu grâce à ses brillants amortis, la joueuse de Mississauga a commencé à ponctuer ses coups gagnants de bruyants « come on! » qui ont semblé la revigorer. Si bien qu’elle a réussi le mini-bris d’entrée au bris d’égalité et n’a plus regardé derrière.

Mais c’était bien sûr jusqu’à ce que ses pépins physiques la rattrapent une fois de plus. Deux fois cette saison, à Miami et à Strasbourg, Andreescu a été contrainte à l’abandon en plein match. La première fois à cause d’une blessure à une cheville, la seconde en raison d’une blessure à un muscle abdominal.

Les amateurs de tennis ont donc retenu leur souffle jeudi, craignant que le dicton « jamais deux sans trois » ne s’applique. Y compris sa maman, Maria, qui semblait souffrir autant que sa fille dans les gradins. Mais Andreescu est restée dans le match jusqu’à la fin, félicitant chaudement la gagnante du jour au filet.

Andreescu était la dernière Canadienne en lice à la Coupe Banque Nationale après l’élimination plus tôt en journée de la surprenante Rebecca Marino, 220e mondiale.

Quant à Jabeur, elle affrontera vendredi en quarts de finale la gagnante du duel tout américain entre Danielle Collins, 28e mondiale, et Jessica Pegula, 30e, disputé tard en soirée jeudi.

Ons Jabeur défait Bianca Andreescu -

Au tour précédent, Andreescu avait vaincu en trois manches la Britannique Harriet Dart.  

Coco Gauff profite d'un abandon                                                   

Par ailleurs, les amateurs de tennis de Montréal pourront voir à l’œuvre plus longuement la jeune Américaine Coco Gauff, elle qui a profité de l’abandon de son adversaire, la Britannique Johanna Konta, pour accéder aux quarts de finale.

En incluant sa victoire expéditive en lever de rideau, contre la Lettone Anastasija Sevastova, elle a passé moins de 90 minutes jusqu’à présent cette semaine sur les terrains de l'Omnium Banque Nationale. 

Crédit photo : Photo Martin Chevalier

La sensation de 17 ans, 15e tête de série et 24e au classement de la WTA, a effectivement atteint directement les quarts de finale lorsque Konta s’est retirée en raison d’une blessure au genou gauche. 

Au deuxième tour de la compétition, la présence de Gauff sur le terrain avait aussi été abrégée, à 22 minutes précisément. En avance 5-0 au premier set, elle avait vu la Russe Anastasia Potapova déclarer forfait.

Gauff a maintenant rendez-vous avec l'Italienne Camila Giorgi, qui a battu la Tchèque Petra Kvitova (7) en deux manches identiques de 6-4.

Azarenka a eu très chaud...                                                   

Parmi les autres matchs disputés jeudi, une autre athlète originaire du Bélarus, Victoria Azarenka, huitième tête de série, a livré un marathon de 2 heures et 36 minutes pour venir à bout de la Grecque Maria Sakkari (11). 

Elle l’a finalement emporté en trois manches de 6-4, 3-6 et 7-6 (2).

Crédit photo : AFP

En double, la Canadienne Gabriela Dabrowski et sa partenaire brésilienne Luisa Stefani ont atteint les quarts de finale en s’imposant 7-5 et 6-2 contre une paire formée par Emina Bektas et Tara Moore.

Autres résultats du jour:  

  • Karolina Pliskova (CZE/N.4) bat Amanda Anisimova (USA) 6-1, 7-6 (10/8)                                                  
  • Sara Sorribes (ESP) bat Katerina Siniakova (CZE) 6-7 (4/7), 6-0, 6-3