Crédit : ANNIE T. ROUSSEL/JOURNAL

Sports divers

Passeport vaccinal: casse-tête pour les événements sportifs?

Publié | Mis à jour

La mise en place d’un passeport vaccinal aura aussi un impact sur les événements sportifs dans les prochaines semaines. Du côté du Centre Vidéotron, les dirigeants seront prêts à appliquer la nouvelle mesure lors de son entrée en vigueur, le 1er septembre.

«Depuis le début, on applique les règles de la Santé publique, a souligné le chef de l’exploitation du groupe sports et divertissement de Québecor, Martin Tremblay. On l’a fait avec la finale de la Coupe du Président [LHJMQ] et lors des visionnements des matchs du Canadien au cours des dernières séries.»

«Les règles et les déploiements, on les connaît bien. Avec sa mise en place, je vois le passeport vaccinal comme un outil de plus vers un retour à la normale. C’est très positif.»

Dans les prochains jours, Tremblay et son équipe se mettront à pied d’œuvre afin d’établir un système de vérification des preuves vaccinales à toutes les entrées de l’amphithéâtre.

«Cependant, je souhaite que cette mesure soit assortie d’autres qui pourraient faciliter le retour des événements, a-t-il ajouté. J’aimerais qu’on donne des permissions plus importantes par zone [500 personnes permises par zone pour le moment] et qu’on puisse réduire la distanciation.»

Pour son gala de boxe du 23 septembre, Eye of the Tiger Management (EOTTM) pourra accueillir jusqu’à 4000 spectateurs avec les sections inférieures et le parterre. Le ring sera placé au centre de la patinoire.

Un frein?

Comme on le sait, le passeport vaccinal ne fait pas l’unanimité au sein de la population depuis qu’il a été évoqué par le premier ministre François Legault.

Cette mesure pourrait-elle représenter un frein pour les amateurs de boxe, de hockey ou de spectacles?

«Je pense que ça va donner confiance à ceux qui sont vaccinés, a-t-il expliqué. De cette façon, ils seront assurés de rencontrer des gens qui sont aussi doublement vaccinés.

«Je n’ai pas à juger le choix du gouvernement. Ça existe et on va l’appliquer. On a les capacités, les connaissances et le professionnalisme pour l’appliquer.»

Pour l’annonce de son gala du 23 septembre, EOTTM a décidé de tenir une conférence de presse en présentiel, une première en 18 mois.

Masques obligatoires

Encore une fois, le déroulement et la logistique ont dû être approuvés par la direction régionale de la Santé publique. Toutes les personnes avaient une place déterminée pour l’événement et devaient garder leurs masques du début à la fin.

Les chaises avaient toutes été placées selon la distanciation sociale. Tous les intervenants ont défilé tour à tour sur la scène pour prononcer une brève allocution. Entre chaque intervention, le micro était désinfecté.

Malgré tout, les personnes du milieu de la boxe étaient heureuses de se retrouver et de discuter ensemble. Ça faisait du bien d’entendre des anecdotes comme dans le temps. On va souhaiter que ces moments soient plus nombreux dans les prochains mois.

Outre Makhmudov et MBilli, Steven Butler, Leila Beaudoin, Bree Howling et Alexandre Gaumont seront aussi en action. On aura droit aussi à deux duels locaux. Clovis Drolet aura la chance de venger sa seule défaite en carrière contre Mponda Kalunga. Puis, Hubert Poulin croisera le fer contre Guillaume Coudé-Tremblay.