HKN-HKO-SPO-2021-NHL-EXPANSION-DRAFT

Crédit : AFP

LNH

Une séparation émotive pour Mark Giordano

Publié | Mis à jour

Mark Giordano entamera la saison prochaine un nouveau chapitre de sa carrière sous les couleurs du Kraken de Seattle et à peine la poussière retombée après avoir été sélectionné le 21 juillet au repêchage d’expansion, il doit rapidement tourner son attention vers le succès qu’il veut connaître.

«Ce furent 24 heures assez folles, a-t-il mentionné au réseau TSN, vendredi. J’ai appris que le Kraken m’avait sélectionné la veille et j’ai sauté dans un avion le matin même. Beaucoup d’émotions et de sentiments me traversent l’esprit. Je pense à tous les beaux moments que j’ai vécus à Calgary. Puis, j’ai pris la direction de Seattle pour voir la ville et le repêchage. Ç’a été une superbe expérience d’y aller pour voir les édifices et les installations. Maintenant, j’ai hâte de commencer ma nouvelle expérience et une nouvelle saison.» 

• À lire aussi: Craig Anderson prêt pour son nouveau défi

• À lire aussi: Trois coupes Stanley consécutives pour le Lightning?

Vives émotions

Malgré le fait qu’il soit excité par son nouveau défi, Giordano aura toujours une place spéciale dans son cœur pour les Flames de Calgary, qui lui ont fait confiance en tant que joueur non repêché à l’âge de 22 ans. Il a passé les 15 premières années de sa carrière en Alberta. 

«‘’Tre’’ [Brad Treliving, directeur général des Flames] et moi avons travaillé ensemble longtemps et entretenons une belle relation. Nous avons été honnêtes jusqu’à la fin dans nos conversations. Jusqu’à ce que je sois officiellement sélectionné par le Kraken, je faisais toujours partie des Flames et j’étais investi dans le sort de l’équipe. C’est éprouvant de délaisser une ville pour laquelle j’ai si longtemps joué, mais après avoir rencontré les propriétaires, la direction et quelques joueurs, je peux me concentrer sur la prochaine année à Seattle.» 

Nouvelle équipe, rôle similaire 

À l’âge de 37 ans, Giordano est de loin le plus vieux joueur de sa formation. Son parcours, son expérience et le fait qu’il portait le «C» du capitaine sur son uniforme à Calgary font de lui un candidat logique pour être le visage du leadership à Seattle. 

«En tant que doyen de l’équipe, il faut utiliser ces qualités de leadership. On veut aider les plus jeunes joueurs autant que possible, mais les vedettes de la Ligue nationale aujourd’hui sont toutes dans la jeune ou la mi-vingtaine. On peut compter sur des joueurs comme Jordan Eberle et plusieurs autres qui formeront un jeune et solide noyau donnant de l’énergie à notre équipe.» 

Giordano a joué 949 parties au sein du circuit Bettman, récoltant 143 buts et 366 mentions d’aide pour 509 points. Il n’a toutefois participé aux séries éliminatoires qu’à trois reprises. 

Il reste une seule année à son entente actuelle et, dans le cas d’une mauvaise saison de Seattle, Giordano pourrait être un candidat idéal à acquérir à la date limite des transactions pour une équipe aspirante à la coupe Stanley souhaitant un ajout de taille.