Crédit : Photo d'archives, AFP

NBA

Lowry prévoit déjà quelques larmes

Publié | Mis à jour

La NBA n’a pas encore dévoilé son calendrier pour la prochaine saison, mais déjà le nouveau membre du Heat de Miami Kyle Lowry anticipe un match plus émotif que les autres, soit celui de son retour à Toronto, pour y affronter les Raptors.

L’athlète de 35 ans a déjà prévenu tout le monde qu’il allait verser quelques larmes pour cette occasion.

«Je n’ai pas hâte à mon retour [à Toronto], parce que je sais que je vais recevoir un hommage et je sais que je vais pleurer», a admis celui qui a passé neuf saisons dans la Ville Reine.

Durant son séjour avec la seule formation canadienne du circuit Silver, Lowry s’est établi comme l’un des plus grands de l’histoire de l’équipe. Il y a maintenu des moyennes de 17,5 points, 7,1 passes décisives et 4,9 rebonds par match, en plus d’être nommé au match des étoiles à six reprises. Le point culminant de la carrière de Lowry à Toronto est toutefois survenu en 2019, quand il a aidé les Raptors à remporter le championnat de la NBA.

Le passage de Lowry avec les Raptors ne se sera sans doute pas terminé comme il l’aurait souhaité. En raison de la pandémie de la COVID-19 et des restrictions qu’elle a engendrées à la frontière canado-américaine, les hommes de Nick Nurse ont joué l’ensemble de leurs matchs à domicile au Amalie Arena de Tampa. Affectés par plusieurs malchances, dont une éclosion de cas de COVID-19 dans leurs rangs et de nombreuses blessures, les Raptors ont terminé au 12e rang de l’Association de l’Est, avec un dossier de 27-45.

Le dernier duel de Lowry dans l’uniforme des Raptors, devant les amateurs torontois, au Scotiabank Arena, est donc survenu le 28 février 2020, contre les Hornets de Charlotte.

Un dernier au revoir

Lowry a d’ailleurs pris une page complète de l’édition du 6 août du quotidien «The Toronto Star» afin de publier un message destiné à la ville qui l’a accueilli pendant tout ce temps.

«Merci d’avoir représenté mon CHEZ-MOI, Toronto. Reconnaissant à jamais, avec AMOUR, K-Low», peut-on y lire, au-dessus d’une photo de lui-même, célébrant la conquête des Raptors en 2019.

«C’est difficile à écrire, mais le temps est venu pour moi de commencer le prochain chapitre de ma carrière. Le lien que je partage avec vous ne se brisera jamais, avait entre autres écrit Lowry, dans un très long texte publié sur son compte Instagram. Il y a tellement de choses que j’aimerais dire au sujet de la ville de Toronto, au sujet du Canada, en tant que nation. Je ne peux simplement pas toutes les inclure dans ce texte.»