Crédit : Photo AFP

NBA

Kyle Lowry : la fin d’une époque

Publié | Mis à jour

L’ère Kyle Lowry est terminée à Toronto. L’ancien membre des Raptors a laissé une trace indélébile sur l’histoire de la concession et à 35 ans, il s’est donné l’opportunité de voir de nouveaux horizons, après neuf ans dans la Ville Reine.

Lowry s’est entendu pour trois saisons avec le Heat de Miami, mardi, pour ce qui pourrait s’avérer son dernier tour de piste. Il est encore au sommet de son art et était même très demandé depuis la mi-saison, l’an dernier.

Comme les Vince Carter, Chris Bosh et DeMar DeRozan, le vétéran a fait sa marque à Toronto. Quand il s’est amené en 2012 en provenance des Rockets de Houston, Lowry est devenu l’une des pièces charnières de la reconstruction des Raptors. Celle-ci a culminé en 2019, lorsque l’équipe a remporté un premier trophée Larry-O’Brien.

Durant son séjour de neuf ans, l’Américain en a profité pour se hisser au deuxième rang de l’histoire pour les points et les matchs joués, à la troisième place pour les rebonds et au sommet pour les mentions d’aide.

Il n’a pas toujours été le plus spectaculaire, mais de loin le plus efficace. Dans le rôle de parfait second derrière DeRozan ou Kawhi Leonard, Lowry a brillé à sa façon. Comme l’a justement souligné dans un article du quotidien «Toronto Sun» le journaliste Steve Simmons, Toronto avait besoin de Leonard en 2019, mais encore plus d’un duo Leonard-Lowry.

Le meneur n’était pas à prendre à la légère, toutefois. Il a participé six fois au match des étoiles et a gagné l’or olympique avec la puissante formation américaine aux Jeux de Rio.

Toronto restera attachée

Même si environ 2400 kilomètres sépareront désormais Lowry de sa ville d’adoption, Toronto ne l’oubliera pas. Le populaire rappeur Drake, l’un des plus grands amateurs des Raptors, lui a rendu hommage sur Instagram.

«Cette ville est à toi pour toujours et nous te souhaitons le meilleur à South Beach. Nous continuerons à te célébrer», a mentionné le fier Torontois.

Sur les réseaux sociaux, Fred VanVleet et Pascal Siakam n’ont pas hésité à qualifier leur ancien coéquipier Lowry de meilleur joueur de l’histoire des Raptors.

«J’apprécie que tu nous aies accueillis et que tu nous aies montré la voie!! Merci pour toutes les leçons sur le parquet et à l’extérieur! Une vraie légende», a indiqué Siakam, qui a passé les cinq premières saisons de sa carrière sous l’aile de Lowry.

Le nouveau joueur du Heat restera lié pendant longtemps à l’Ontario par son implication communautaire. Avec son épouse, Ayahna Cornish-Lowry, le basketteur a mis sur pied son propre organisme de bienfaisance en 2013, la Lowry Love Foundation. Il s’est engagé à aider les jeunes Torontois, mais aussi ceux de sa ville natale de Philadelphie.