Crédit : Photo AFP

Olympiques

Plongeon: Abel et Ware passent en demi-finales à Tokyo

Publié | Mis à jour

Les plongeuses québécoises Jennifer Abel et Pamela Ware ont obtenu leur billet pour la demi-finale du 3 m individuel, vendredi, aux Jeux de Tokyo.

Elles ont respectivement pris les troisième et quatrième rangs de l’épreuve qualificative. Abel a amassé 332,40 points, alors que Ware en a récolté 330,10.    

Les deux représentantes de l’unifolié ont seulement été devancées par les Chinoises Shi Tingmao (350,45) et Han Wang (347,25). La meneuse après les cinq premiers plongeons de cette compétition est la tenante du titre olympique et détient également trois titres de championne du monde.

Abel, qui a déjà remporté une médaille d’argent au 3 m synchro à Tokyo, est en quête d’une première médaille olympique dans le volet individuel de sa discipline. La Lavalloise avait terminé quatrième à Rio (2016), sixième à Londres (2012) et 13e à Pékin (2008).

«Je suis super contente du déroulement aujourd’hui [vendredi], a déclaré Abel, dont les propos ont été rapportés par Plongeon Canada. Mes plongeons ont été quand même constants, aucune grosse erreur. Je suis vraiment contente du résultat et que j’ai été capable de maintenir un bon rythme.» 

De son côté, Ware en est à ses deuxièmes olympiades. Elle avait pris le septième échelon du classement de l’épreuve à Rio.

Impliquant 18 plongeuses, la demi-finale se déroulera samedi. Le lendemain, les 12 athlètes toujours en lice se disputeront les grands honneurs en finale.

Soccer : Stephanie Labbé propulse les Canadiennes dans le carré d’as   

Magistrale devant son filet, la gardienne Stéphanie Labbé a permis au Canada de vaincre le Brésil 0(4) à 0(3) en tirs de barrage et d’obtenir une place dans les demi-finales du tournoi olympique de soccer féminin, vendredi, aux Jeux de Tokyo.

En retard au pointage pendant l’étape ultime de ce duel, la native d’Edmonton a d’abord effectué un arrêt contre la quatrième tireuse adverse et a ainsi nivelé les chances. La Québécoise Vanessa Gilles a ensuite mis le ballon dans le fond du filet brésilien et la pression de la victoire s’est de nouveau retrouvée sur les épaules de Labbé.

Sur la cinquième tentative brésilienne, la gardienne s’est lancée sur sa gauche et a fait l’arrêt sur une frappe d’Andressa Alves da Silva. L’explosion de joie s’en est suivie dans le camp canadien et la capitaine Christine Sinclair a laissé échapper un soupir de soulagement. La meilleure buteuse de l’histoire de l’unifolié avait été la seule à rater sa chance en tir de barrage chez les Canadiennes.

En plus de sa brillante performance en fusillade, Labbé a aussi été spectaculaire en temps réglementaire et en prolongation. Elle s’est notamment distinguée à la 119e minute, en volant un but à la nation que le Canada avait vaincue pour la médaille de bronze à Rio (2016).

«Quelle belle performance de l’équipe! Défensivement, nous avons été solides contre certaines des meilleures attaquantes du monde. C’est ça les Jeux olympiques, ces matchs serrés qui font ressortir des performances qui nous rendent vraiment fières, a commenté Labbé, dont les propos ont été relayés par Soccer Canada. Je suis tellement fière de l’équipe qui a joué devant moi aujourd’hui [vendredi] et je suis aussi fière d’avoir fait ma part pour contribuer à la victoire.» 

Dans le carré d’as, les Canadiennes se frotteront aux gagnantes du duel entre les États-Unis et les Pays-Bas.

Mohammed Ahmed sixième au 10 000 m  

Le coureur canadien Mohammed Ahmed a pris le sixième rang du 10 000 m, vendredi, lors de la première journée de compétition en athlétisme aux Jeux olympiques de Tokyo.

En tête du peloton avec un tour de piste à faire, l’Ontarien de 30 ans n’a pas été en mesure de suivre la poussée de ses rivaux. Il a terminé sa course en 27 minutes et 47,76 secondes.

L’Éthiopien Selemon Barega (27:43,22) s’est couvert d’or, tandis que les Ougandais Joshua Cheptegei et Jacob Kiplimo ont remporté les médailles d’argent et de bronze.

Pour revenir à Ahmed, il s’agit de son meilleur résultat lors des Olympiques. Il avait pris le 18e rang à Londres (2012) et le 32e échelon à Rio (2016) sur cette distance.

Lors des qualifications du 5000 m féminin, la Canadienne Andrea Seccafien a obtenu la dernière place pour la finale.

L’Ontarienne de 30 ans a pris le 15e échelon, et ce, en vertu d’un temps de 14 minutes et 59,55 secondes. La Néerlandaise Sifan Hassan a pris le premier rang, elle qui a foulé la distance en 14:14,89.

De leur côté, les Canadiennes Kate van Buskirk (15:14,96) et Kate Julie-Anne Staehli (15:33,39) ont vu leur parcours se terminer en qualification. Elles ont respectivement pris les 27e et 32e rangs.

Au lancer du poids chez les dames, les Canadiennes Sarah Mitton et Brittany Crew ont vu leurs olympiades prendre fin à l’étape des qualifications.

La première a amassé 16,62 points. Cela représente 1,95 point de moins que la dernière femme qui a obtenu son billet pour l’étape suivante. Mitton a donc terminé sa compétition au 28e échelon.

Pour sa part, Crew n’a réussi aucune de ses trois tentatives et a ainsi pris le dernier rang de l’épreuve. La détentrice du record canadien dans la discipline en était à ses deuxièmes Jeux olympiques, tandis que Mitton y allait d’une première participation au prestigieux événement.

Golf: les Canadiens sont loin du meneur à Tokyo    

Les golfeurs canadiens Mackenzie Hughes et Corey Conners ne sont plus vraiment dans le coup après près de deux rondes aux Jeux olympiques de Tokyo.

Vendredi, Hughes a remis une carte de 72 (+1). Il affiche dorénavant un cumulatif de 141 (-1). Il partage le 39e échelon du classement avec sept adversaires et a un retard de 10 frappes sur le meneur, l’Américain Xander Schauffele.

Le représentant du pays de l’Oncle Sam a joué 63 (-8) lors de la deuxième ronde. Il a ainsi fait un bond de 11 places pour s’emparer de la tête. Il devance le Mexicain Carlos Ortiz par un coup.

En ce qui concerne Conners, il a été contraint de mettre fin à sa journée de boulot prématurément, et ce, en raison de la météo capricieuse au Japon. À égalité avec la normale après 16 trous, l’Ontarien est installé au 34e échelon, en compagnie de quatre autres golfeurs

L’action a été arrêtée à deux reprises au Country Club de Kasumigaseki par la foudre. La première ronde avait également été interrompue par la météo.