CANADA-REMEMBRANCE

Crédit : AFP

Sports divers

Aviron : le huit de pointe féminin remporte l’or

Stéphane Cadorette

Publié | Mis à jour

Le Canada a décroché une première médaille d’or olympique en aviron huit de pointe depuis les Jeux de Barcelone, en 1992, grâce à la prestation parfaite de l’équipe féminine.

C’est donc le clou du spectacle que les Canadiennes ont gardé pour la fin en cette dernière journée pour l’aviron, à Tokyo.

Il s’agit d’une troisième médaille d’or et d’une onzième pour la délégation canadienne. Toutes ces médailles ont été l’œuvre des dames.

Le groupe formé de Susanne Grainger, Kasia Gruchalla-Wesierski, Madison Mailey, Sydney Payne, Andrea Proske, Lisa Roman, Christine Roper et Avalon Wasteneys a été mené de main de maître par la barreuse Kristen Kit.

Il est à noter que Kasia Gruchella-Wesierski est née au Québec.

Dès les premières centaines de mètres, les Canadiennes se sont donné l’avance qu’elles n’ont jamais laissée filer, en vertu d’un rythme effréné de 45 tractions par minute.

Seules les Néo-Zélandaises ont constitué une certaine menace, mais ont terminé à 0,91 s des nouvelles championnes olympiques, qui ont bouclé les 2000 m en 5 min 59,13 s.

Ce sont les Chinoises qui ont complété le podium.

Fait plutôt étonnant, les Américaines, qui avaient été championnes olympiques à Rio, en 2016, ont dû se contenter de la quatrième place.

Après l’argent à Londres

La récolte aura donc été excellente pour l’équipe canadienne d’aviron durant ces Jeux. Plus tôt cette semaine, Caileigh Filmer et Hillary Janssens avaient offert au pays une première médaille dans cette discipline, en deux de pointe, lorsqu’elles avaient enlevé le bronze.

Le Canada a obtenu une première médaille en huit de pointe depuis celle d’argent gagnée à Londres, en 2012. À Rio, les dames avaient terminé au cinquième rang.

Le résultat de jeudi ne constitue toutefois pas une si grande surprise puisque les Canadiennes ont terminé au deuxième rang des championnats du monde à deux reprises, en 2017 et 2018.

Pour accéder à l’enlevante finale de jeudi, les Canadiennes n’ont pas eu la vie facile puisqu’elles ont dû passer par le repêchage après avoir terminé au deuxième rang de leur vague au premier tour.

Une fois en finale, leur cadence n’a laissé de chance à personne.

Pour la première fois depuis 1992, le Canada a gagné trois médailles d’or lors des sept premières journées de compétition.