FBL-CONCACAF-GOLD-MEX-CAN

Crédit : AFP

Soccer

Défaite crève-coeur pour le Canada

Publié | Mis à jour

Le Canada a poussé le Mexique dans ses derniers retranchements, mais a subi une défaite crève-cœur de 2 à 1 quand Hector Herrera a marqué sur ce qu’on croyait être le dernier jeu du match de demi-finale de la Gold Cup hier soir.

Les deux équipes se dirigeaient vers la prolongation quand Herrera a été oublié en haut de surface canadienne où il a reçu le ballon pour enfoncer un poignard dans le cœur du Canada dans le temps ajouté (90+9).

Le match devait se terminer là, mais les deux équipes qui s’étaient asticotées toute la soirée en sont presque venues aux coups après le but.

Il a fallu quelques minutes pour rétablir l’ordre et seuls des cartons jaunes ont été distribués.

On aura finalement connu 15 minutes de temps ajouté en fin de match, mais le Canada n’est pas parvenu à marquer le second but dans un match où il n’aura pas à rougir de sa performance face à la 11e équipe au classement mondial de la FIFA.

«Je suis atterré, le Canada méritait un meilleur sort ce soir. Nous avons fait un autre pas en avant», a déclaré Junior Hoilett après la rencontre.

Deux pénaltys

On a eu droit à un excellent match de foot entre le Canada et le Mexique au NRG Statium de Houston. Le stade était bondé de 72 000 spectateurs majoritairement derrière le Mexique.

Les deux équipes se sont livré une bataille tendue et remplie de drame par l’entremise de deux tirs de pénalité mexicains octroyés à la suite d’une révision vidéo. Le premier a permis à Orbelin Pineda d’ouvrir la marque en fin de première demie.

Le Canada ne s’est toutefois pas laissé démonter et est revenu en force en seconde mi-temps et Tajon Buchanan, qui a connu un excellent tournoi, a débordé sur la gauche pour repiquer dans le petit rectangle où il a décoché un tir qui a battu Alfredo Talavera et le défenseur devant lui à la 57e minute.

Le Mexique a obtenu sa seconde chance au point de pénalité neuf minutes plus tard, mais Maxime Crépeau a plongé sur sa droite pour bloquer le tir de Carlos Salcedo.

«Nous avons démontré que nous sommes là pour nous battre. Nous sommes des frères, a soutenu Junior Hoilett au sujet de ce qu’il faut retenir du tournoi. Je crois que nous avons rendu notre pays fier.»

De ce match, on va également retenir l’excellente prestation de l’arrière central du CF Montréal, Kamal Miller.

Équipe incomplète

Cette équipe canadienne n’a certainement pas démérité contre une formation mexicaine plus expérimentée.

En fait, le seul regret sera celui de ne pas avoir pu prendre la réelle mesure de l’équipe qui était privée de cinq titulaires.

Rappelons qu’Alphonso Davies et Jonathan David n’ont pas participé à la Gold Cup en raison de blessures. Cyle Larin est tombé au combat plus tôt dans le tournoi pendant que Lucas Cavallini et Steven Vitoria étaient suspendus pour accumulation de carton.

On se demande bien ce qu’une équipe canadienne complète aurait pu faire contre le Mexique hier soir. C’était une prestation qui augure bien pour la campagne de qualification pour la Coupe du monde 2022. Il s’agit d’un tournoi à huit équipes dans lequel le Canada disputera 14 matchs.

Des mêlées

Le match a été chaudement disputé et les esprits se sont échauffés assez rapidement.

Dès la 10e minute, Luis Rodriguez et Kamal Miller se sont affrontés, mais c’est en fin de première demie que les choses ont pris une tournure acrimonieuse.

Tout a commencé à la 43e minute avec une faute de Doneil Henry sur Jesus Corona pour laquelle les Mexicains réclamaient un tir de pénalité, mais le jeu s’est poursuivi.

Quelques secondes plus tard, un tacle rugueux d’Edson Alvarez sur Richie Laryea a mis le feu aux poudres et il y a eu quelques empoignades près du banc canadien. Maxime Crépeau a même quitté son filet pour agir comme négociateur.

Après tout ça, on est allé à la révision vidéo pour la faute intiale, celle de Henry, et on a octroyé un tir de pénalité au Mexique qu’Orbelin Pineda a converti pour ouvrir la marque (45+2).

Contre les États-Unis

Plus tôt dans la soirée, les États-Unis ont accédé à la finale grâce à une victoire de 1 à 0 contre le Qatar.

C’est un but de Gyasi Zardes qui a tranché à la 86e minute d’un match âprement disputé.

La finale entre le Mexique et les États-Unis sera disputée dimanche au Allegiant Stadium de Las Vegas.