Crédit : Photo AFP

Olympiques

Natation : Kylie Masse en argent

Agence QMI

Publié | Mis à jour

L’équipe de nageuses canadiennes a continué de faire des siennes aux Jeux olympiques de Tokyo, alors que Kylie Masse a remporté la médaille d’argent au 100 m dos lundi soir.

Dans une compétition où les trois médaillées ont déjà battu le record du monde de la distance dans leur carrière, la représentante de l’unifolié a réalisé un temps de 57,72 secondes.

«Je me sens super bien, a affirmé Masse au micro de Radio-Canada quelques instants après sa course. C'est la plus grande tribune du sport. Les Jeux olympiques sont toujours notre objectif principal tous les quatre ans. C'est vraiment spécial d'être sur le podium ici.»

Masse était en première position à la mi-course, mais l’Australienne Kaylee McKeown a ouvert la machine en deuxième moitié de parcours pour se couvrir d’or. La championne a stoppé le chrono à 57,47 secondes, ce qui représente un record olympique. L’Américaine Regan Smith a remporté le bronze.

«Je ne suis pas surprise, car elle a connaît une superbe saison, a dit la Canadienne à propos de McKeown, lors des conférences de presse qui ont suivi l’événement. Je savais qu’il s’agirait d’une bataille difficile et qu’elle allait se battre avec vigueur.»

Il s’agit d’une deuxième médaille olympique pour Masse. Elle avait obtenu le bronze lors de la même épreuve à Rio, en 2016. C’était également la cinquième médaille que le Canada remporte jusqu’à maintenant au Japon.

Oleksiak en finale

Un peu plus tôt à la piscine, la Canadienne Penny Oleksiak a réussi à se qualifier pour la finale du 200 m en nage libre. Moins dominante que lors des phases qualificatives, l’athlète de 21 ans a parcouru ses quatre longueurs en 1 minute 56,39 secondes. Cela lui a donné le quatrième échelon de son groupe des demi-finales et le sixième rang au total.

La vedette de l’équipe de nageuse du Canada est en quête de sa sixième médaille olympique. Elle avait remporté une médaille d’or, une d’argent et deux de bronze en 2016 à Rio. La Torontoise a également une médaille d’argent des Jeux de Tokyo, elle qui l’a remportée avec ses coéquipières du 4 x 100 m nage libre.

Pour sa part, la jeune sensation canadienne de 14 ans Summer McIntosh n’a pas été en mesure d’obtenir sa place en finale de la même compétition à laquelle participait Oleksiak. L’adolescente a réalisé un temps de 1 minute 56,82 secondes et a pris le neuvième rang. Elle est donc passée à 0,24 seconde de la qualification.

Au 200 m nage libre, Sydney Pickrem pourra participer à la finale puisqu’elle a conclu les demi-finales en sixième place en vertu d’un chrono de 2 min 09,94 s.

En soirée à Tokyo, Yuri Kisil et Joshua Liendo Edwards se sont qualifiés pour les demi-finales au 100 m nage libre. Kisil a parcouru la distance en 48,15 s, un temps bon pour le 10e échelon des vagues de qualification. Edwards a pirs le 14e échelon, en 48,34 s.

Plongeon: Benfeito et McKay à quelques centièmes de points du podium

En y allant le tout pour le tout, la Québécoise Meaghan Benfeito et sa partenaire Caeli McKay ont commis une erreur et ont terminé à 54 centièmes de point d’une place sur le podium de l’épreuve du 10 m synchronisé, mardi aux Jeux olympiques de Tokyo.

Cherchant à diminuer l’écart avec les Chinoises en tête, le duo canadien a tenté, à l’occasion de son quatrième plongeon, la manœuvre avec le plus niveau de complexité de la compétition. Un manque de synchronisme les a toutefois fait chuter du deuxième au cinquième échelon.

La paire de l’unifolié s’est ensuite ressaisie avec sa cinquième et ultime opportunité de plonger pour prendre la quatrième place avec 299,16 points, derrière les Chinoises (363,78), les Américaines (310,80) et les Mexicaines (299,70).

Pendant que les JO de McKay sont terminés, Benfeito reprendra l’action en solo au 10 m, le 4 août.

Triathlon : Amélie Kretz 15e 

À l’épreuve féminine de triathlon, la Québécoise Amélie Kretz a pris le 15e rang de la compétition.

La native de Sainte-Thérèse a fini ses 1500 m de nage, 40 km de vélo et 10 km de course à pied en deux heures et 33 secondes. Son temps a été quatre minutes et 57 secondes plus long que celui de la championne, Flora Duffy. La représentante des Bermudes a pratiquement dominé l’épreuve du début à la fin.

Les médailles d’argent et de bronze ont respectivement été obtenues par la Britannique Georgia Taylor-Brown et l’Américaine Katie Zaferes.

L’autre canadienne en lice pour le triathlon, Joanna Brown, a été contrainte à l’abandon.

En bref 

L’équipe canadienne masculine de rugby à sept a gardé en vie ses espoirs de qualification pour les quarts de finale en obtenant sa première victoire du tournoi olympique. À son troisième duel de la compétition, l’unifolié a vaincu le Japon 36 à 12.