TOPSHOT-SWIMMING-OLY-2020-2021-TOKYO

Crédit : AFP

Olympiques

Une première médaille d'or canadienne

Publié | Mis à jour

Margaret MacNeil a remporté l’épreuve du 100 m papillon dans la piscine du Centre aquatique de Tokyo pour procurer la première médaille d’or du Canada aux Jeux olympiques. 

La nageuse ontarienne a connu une seconde moitié de course fulgurante, elle qui était septième après les 50 premiers mètres. Elle a finalement atteint la ligne d’arrivée en 55,59 secondes. La Chinoise Zhang Yufei (55,64 s) et l’Australienne Emma McKeon (55,72) se sont respectivement emparées da la deuxième et troisième marche du podium.

«Ma course s’est vraiment mieux déroulée qu’hier, alors j’essayais d’avoir du plaisir et de profiter pleinement de l’expérience, a-t-elle raconté à Radio-Canada. Pour l’instant, je ne crois pas que je réalise pleinement ce qui m’arrive, ça risque de prendre un bout de temps.»

C’est une deuxième médaille en deux jours aux Jeux de Tokyo pour la Canadienne, qui a également remporté une médaille d’argent samedi, alors qu’elle participait au relais 4 x 100 m avec Penny Oleksiak, Rebecca Smith et Kayla Sanchez. Il s’agissait aussi de la troisième médaille canadienne à cette édition des Jeux olympiques.

McIntosh quatrième au 400 m 

La jeune Canadienne de 14 ans Summer McIntosh a quant à elle été prise de cours à l’épreuve du 400 m style libre et a finalement terminé au quatrième échelon.

En troisième position à la mi-course, elle a été dépassée par la Chinoise Li Binjie pour inscrire un temps de 4 min 2,42 secondes, bon pour la quatrième position. C’est l’Australienne Ariarne Titmus (3 m 56,69 s) et l’Américaine Kathleen Ledecky (3 m 57,36 s) qui ont terminé aux deux premiers échelons.

La jeune fille a tout de même établi un record canadien avec cette performance. «Je me disais de continuer, de garder le tempo dans mes jambes, a confié McIntosh, à propos de son état d’esprit durant la course. Je suis vraiment contente de ma course et j’adore cette occasion que j’aie eue de partager la piscine avec toutes ces superbes nageuses.»

Le relais masculin tout juste à court 

Le relais 4 x 100 m style libre masculin est passé tout près de créer une énorme surprise, mais il a finalement terminé la course au quatrième rang, avec un temps de 3 min 10,82 s.

Au moment d’entamer son dernier sprint de 100 m, l’équipe canadienne, composée de Brent Hayden, Joshua Liendo Edwards, Yuri Kisil et Markus Thormeyer, occupait la troisième position, mais elle n’a pas pu maintenir la cadence imposée par les trois pays sur le podium.

Les Américains (3 min 8,97 s) ont finalement remporté cette épreuve, devant les Italiens (3 min 10,11 s) et les Australiens (3 min 10,22 s).

Kylie Masse en finale 

La Canadienne Kylie Masse a assuré sa place pour la finale du 100 m dos, en remportant sa vague demi-finale, avec un temps de 58,09 s.

Tout comme à Rio, en 2016, Masse aura la chance de remporter une médaille, elle qui s’était fait passer celle de bronze autour du cou, au Brésil.

Pour sa part, Taylor Ruck a été exclu de la finale de peu, elle qui a enregistré le neuvième meilleur temps des deux demi-finales. Seules les huit premières se voyaient octroyer une chance de se battre pour une médaille.