Club de foot Montréal

«On n’était pas encore prêts à gagner ce match»

Publié | Mis à jour

Dans son analyse de la rencontre, Wilfried Nancy y est allé d’une déclaration à la fois étonnante et remplie de sens.

«C’est un processus et peut-être qu’on n’était pas encore prêts à gagner ce match, même si on a fait un bon match. Il ne faut pas aller plus vite que la musique.» 

Voyez le point de presse de Wilfried Nancy en vidéo principale. 

Tout ça pour dire qu’il a une équipe jeune et que bon nombre de ses joueurs sont encore en plein apprentissage. Et il devra se passer de deux bons joueurs pendant encore au moins un match puisque Samuel Piette et Kamal Miller sont passés en demi-finale de la Gold Cup avec le Canada samedi soir et joueront contre le Mexique à Houston jeudi soir.

Le même principe pourrait aussi s’appliquer à l’entraîneur, qui a souri quand un collègue lui a demandé si son équipe aurait bénéficié de changements plus hâtifs. Nancy a effectivement attendu la 83e minute pour faire un quadruple changement à saveur offensive.

«On n’a pas lâché, on était proche et on sentait que ça venait, a-t-il expliqué. Les gars n’ont jamais abandonné et nous avons joué de la bonne façon.»

Bon match  

Djordje Mihailovic, qui a connu un match en montagnes russes, était visiblement frustré quand il s’est présenté en point de presse après le match.

«Dans l’ensemble, j’ai l’impression que c’était un de nos meilleurs matchs de la saison par la façon dont on a été en mesure de créer des occasions en partant de l’arrière.»

S’il était frustré, c’est parce que la soirée a été composée de décisions qu’il aimerait sans doute revoir ou de jeux qu’il aurait voulu effectuer autrement.

«Personnellement, je suis fâché contre moi, mais pas contre l’équipe. Je dois être meilleur dans l’exécution.

«Je ne dirais pas que c’étaient de mauvaises décisions, je voyais par exemple une belle chance de tirer sur une occasion et peut-être que les gens ont vu que j’aurais dû passer.»

Point de presse: Camacho et Mihailovic -

Opportunisme  

On l’a dit, tout revient à l’opportunisme dans ce match où le CF Montréal aurait pu au moins accrocher un point.

«On a eu des occasions franches en première demie et on aurait pu mieux faire sur certaines décisions, a déploré Rudy Camacho. On s’est aussi précipités sur certaines occasions.»

L’équipe a d’ailleurs été nettement plus tranchante en seconde demie après s’être un peu affaissée en seconde moitié de la première.

«On se devait de respecter un peu plus les positions offensivement, a expliqué Wilfried Nancy sur ce qu’il a corrigé à la mi-temps. Des fois, quand on avait le ballon, on s’entêtait à aller du même côté. Je voulais qu’on change un peu plus rapidement le point d’attaque.»