LNH

Oliver Ekman-Larsson échangé dans une transaction complètement folle!

Publié | Mis à jour

Les Canucks de Vancouver et les Coyotes de l’Arizona ont décidé d’animer le spectacle avec une transaction monstre, vendredi après-midi, soit quelques heures avant le début de la première ronde du repêchage de 2021.

La formation canadienne a obtenu les services du défenseur étoile Oliver Ekman-Larsson et ceux de l’attaquant Conor Garland. En retour, les «Yotes» ont mis la main sur le neuvième choix au total du prochain encan, une sélection de deuxième ronde en 2022, une autre de septième tour en 2023, ainsi que les attaquants Jay Beagle, Antoine Roussel et Loui Eriksson. 

Voyez les explications de l'entraîneur des Coyotes, André Tourigny, en vidéo principale.

Ekman-Larsson, qui était au centre des rumeurs depuis quelques saisons, gagne un salaire annuel de 8,25 millions $, et ce, jusqu’à la conclusion de la campagne 2026-2027. Les Coyotes garderont d’ailleurs 12 % du salaire de leur ancien capitaine.

Le Suédois de 30 ans est un marqueur régulier de 40 points. Lors de la dernière saison écourtée, le gaucher a amassé trois buts et 21 mentions d’aide pour 24 points en 46 matchs. Il a porté le «C» sur son chandail pendant les trois dernières campagnes.

De son côté, Garland deviendra joueur autonome avec compensation le 28 juillet prochain. L’Américain a été le troisième meilleur pointeur des siens lors des deux dernières saisons. En 2020-2021, l’ailier droit a cumulé 39 points en 49 rencontres.

«De la part de toute l’organisation, j’aimerais remercier Olivier pour tout ce qu’il a fait pour les Coyotes pendant les 10 dernières années. Il est un joueur et une personne incroyable et nous souhaitons à Conor et lui, la meilleure chance pour l’avenir», a commenté dans une déclaration écrite le directeur général de l’Arizona, Bill Armstrong.

Des vétérans en Arizona

Les patineurs obtenus par les Coyotes représentaient environ 12 millions $ sur la masse salariale des Canucks et ont tous plus de 30 ans. L’ensemble de leurs contrats se termineront à la fin de la prochaine saison.

Beagle, un joueur de centre a caractère défensif, a ajouté cinq points à sa fiche en 30 rencontres.

Le Français Roussel a raté les 28 premiers matchs de la campagne 2019-2020, et n’a pas semblé au sommet de sa forme lors de la dernière saison. Le robuste attaquant n’a ajouté que quatre points en 35 parties.

À 36 ans, Eriksson obtiendra peut-être une dernière chance de se faire valoir dans le circuit Bettman. Le Suédois qui commande un salaire de 6 millions $ a vu la plupart des matchs des Canucks du haut des estrades, n’amassant qu’un seul point en sept duels. Il a tout de même cumulé 594 points en 977 rencontres en carrière dans la LNH.