Repêchage d'expansion

Price : une question de plafond salarial

Publié | Mis à jour

Le directeur général du Kraken, Ron Francis, a indiqué que le lourd contrat de Carey Price était la raison principale pour laquelle la formation de Seattle n’a pas sélectionné le gardien des Canadiens de Montréal au repêchage d’expansion, mercredi.

Le célèbre numéro 31 a été laissé sans protection par les Canadiens en vue du repêchage, il y a quelques jours, et plusieurs partisans et observateurs croyaient bien qu’il allait être choisi par le Kraken.  

Mais la nouvelle formation de la LNH a plutôt opté pour le jeune défenseur Cale Fleury.

«Chaque fois que tu vois le nom de Carey Price, tu dois le considérer, c'est sûr, a expliqué Francis, après le repêchage. Un joueur de sa stature, avec tout ce qu'il a accompli, et son implication dans la communauté est remarquable aussi, alors on en a discuté. L'une des choses qu'on avait, c'est de l'espace sous le plafond salarial et ça a de la valeur, pas seulement maintenant, mais aussi dans le futur. C'est ce qui a pesé dans la balance lorsqu'on a pris notre décision.»

Le contrat de Price fait en sorte que celui-ci compte pour 10,5 millions $ par année sur la masse salariale de l’équipe qui l’emploie et ce, pour encore cinq saisons. C’était un peu trop pour Francis.

«Tout le monde cherche à se donner de l'espace vis-à-vis du plafond salarial et nous, on en a, a-t-il rappelé. Alors on s'assure que cet été, cette saison et l'année prochaine, on aura de l'espace pour poser certains gestes spécialement si le plafond ne bouge pas.»

Gourde absent pour quatre mois  

Francis n’a toutefois pas hésité lorsqu’il a eu l’occasion de sélectionner l’attaquant québécois Yanni Gourde, laissé sans protection par le Lightning de Tampa Bay.

Gourde, qui vient de remporter une deuxième Coupe Stanley de suite à Tampa, est toutefois blessé à une épaule et il ratera le début de la prochaine saison.

«Il a eu une chirurgie il y a quelques jours, il ne sera pas disponible pour un mois ou deux en début de saison, a confirmé Francis. Mais c'est tout un joueur. On le voulait même s'il a un long contrat et on pense qu'il va être un très bon joueur pour nous lorsqu'il sera en santé et dans la formation.»

Le DG du Kraken apparaissait comme un homme soulagé après la conclusion du repêchage. En même temps, il est loin d’avoir terminé son travail en vue de la première saison de l’histoire de l’équipe.

«On a le deuxième choix au total vendredi soir, on va peut-être avoir quelqu'un qui pourra jouer tout de suite, lundi c'est les offres qualificatives pour les joueurs autonomes avec restriction, il pourrait se passer des choses là et il y a l'ouverture du marché des joueurs autonomes la semaine prochaine, a-t-il expliqué. Après, les équipes doivent respecter le plafond salarial en octobre, et il y a toujours les essais au camp d'entraînement. Donc il y a plein d'étapes lors desquelles on peut faire des ajouts à notre équipe. On va essayer d'en tirer avantage.»

Voyez l’entretien complet en vidéo principale.