Canadiens de Montréal

Les partisans du Kraken «auraient aimé voir Carey Price»

Publié | Mis à jour

L’heure était aux réjouissances à Seattle, alors que le Kraken dévoilait ses 30 choix dans le cadre du repêchage d’expansion, mercredi.

Plusieurs partisans semblent avoir toutefois montré un certain mécontentement à la suite de l’annonce de la sélection du défenseur Cale Fleury, provenant des Canadiens de Montréal.   

En effet, quelques amateurs s’attendaient sûrement à voir le gardien de but vedette Carey Price aboutir à Seattle, lui qui n’avait pas été protégé par Marc Bergevin. 

On a donc pu entendre la foule maugréer lorsqu’on a eu la confirmation que le cerbère de 33 ans demeurait avec le Tricolore. Si bien que le nouveau directeur général, Ron Francis, a été dans l’obligation d’expliquer sa décision.

«Du côté du Kraken, on a dû comprendre que Carey Price, c’est quelqu’un de connu ici, a expliqué le journaliste Renaud Lavoie à la suite du repêchage d’expansion. Il ne faut pas prendre les amateurs de hockey comme acquis. Seattle, c’est un endroit où on connait la Ligue nationale de hockey.»

«En bout de ligne, je pense que les gens ici auraient aimé voir Carey Price.»  

Lavoie s’est dit surpris de quelques sélections de Francis, qui a décidé de ne pas repêcher de joueurs de premier plan, même si Carey Price, Vladimir Tarasenko et Matt Duchene étaient disponibles.

«Imagine si on avait amené Tarasenko, si on avait signé Dougie Hamilton, si on avait été en mesure d’amener plus de gros noms ici, les gens auraient été excités de la situation, a-t-il ajouté. Présentement, avec la formation qu’on a, c’est plus le club de la Ligue américaine qui va être vraiment dominant.» 

«Ça risque de changer au cours des prochains jours», a conclut le journaliste.