Crédit : Photo d'archives, Martin Chevalier

Repêchage d'expansion

Trois Québécois qui ont séduit leur formation

Publié | Mis à jour

Le dévoilement des listes de protections en vue du repêchage d’expansion du Kraken de Seattle a causé quelques surprises chez les groupes de partisans des 30 équipes de la Ligue nationale de hockey (LNH) concernées.

Parmi les sélections quelque peu surprenantes, on retrouve notamment ces trois patineurs originaires de la Belle Province. 

Nicolas Deslauriers – Ducks d’Anaheim 

Protégé un joueur reconnu pour ses talents de pugiliste est assez spécial, mais il faut croire que Nicolas Deslauriers a gagné le cœur des dirigeants des Ducks. La formation californienne a choisi la formule lui permettant de s’assurer des services de sept attaquants, trois défenseurs et un gardien. Elle pourrait donc perdre un joueur comme Haydn Fleury, un arrière de 25 ans obtenu via une transaction en avril dernier.

Alexandre Carrier – Predators de Nashville 

Malgré une brève expérience de 24 parties étalée sur trois campagnes dans la LNH, le hockeyeur originaire de la Vieille Capitale semble faire partie des plans à long terme des «Preds». Nashville a décidé de faire confiance à ses jeunes joueurs et de protéger cinq arrières. Alexandre Carrier a seulement 24 ans et il évolue en défensive. Encore un secret bien gardé dans le circuit Bettman, le Québécois a montré de belles choses aux côtés de Roman Josi lors de la série éliminatoire contre les Hurricanes de la Caroline.

Nicolas Aubé-Kubel – Flyers de Philadelphie 

En près de deux saisons avec les Flyers, l’attaquant québécois a démontré qu’il était capable d’être un atout pour une équipe de la LNH. Jouant sur un trio défensif, Aubé-Kubel n’a pas un salaire imposant et aurait pu être un choix intéressant pour le Kraken. Visiblement, le directeur général Chuck Fletcher ne voulait pas que Seattle ait cette option et a préféré exposer des joueurs avec des salaires beaucoup plus imposants.