HKI-HKO-SPO-CANADA-V-RUSSIA:-SEMIFINALS---2021-IIHF-WORLD-JUNIOR

Crédit : AFP

LNH

Jack Quinn veut avoir son mot à dire

Publié | Mis à jour

Même s’il n’a pas encore disputé un seul match dans la Ligue nationale de hockey (LNH), le jeune Jack Quinn veut jouer un rôle prépondérant chez les Sabres de Buffalo dès la saison prochaine.

Le huitième choix au total du repêchage 2020 a pu se familiariser avec le sport professionnel plus tôt que prévu en raison de la pandémie de la COVID-19. Normalement, il aurait dû passer la dernière campagne dans les rangs juniors ontariens, mais il s’est retrouvé dans l’uniforme des Americans de Rochester, le club-école des Sabres. Habitué à récolter sa large part de points dans l’OHL, il a eu droit à de dures leçons à un plus haut niveau, totalisant deux buts et sept mentions d’aide en 15 parties de la Ligue américaine (LAH).

• À lire aussi: Danault: le CH ne planifierait pas une autre offre

• À lire aussi: Une offre insultante à Gabriel Landeskog?

Cependant, celui ayant obtenu la médaille d’argent avec le Canada au plus récent Championnat du monde junior dit avoir retenu beaucoup de positif de la saison 2020-2021.

«Je pense que ce fut une belle expérience. Il y a eu beaucoup de choses que j’ai dû traverser en jouant au hockey professionnel, en côtoyant des gars de la LNH et en apprenant d’eux. Cependant, le plus gros avantage a été de pouvoir disputer des matchs dans la LAH afin de m’habituer à être un pro et à me lancer des défis, a-t-il commenté au quotidien "The Buffalo News" la semaine passée. Ce ne fut pas une année facile, j’en ai arraché plus que prévu et la production n’a pas toujours été là. Par contre, cela m’a aidé à long terme et surtout pour l’année qui s’en vient.»

Ainsi, il n’entend pas jouer les touristes au camp d’entraînement des Sabres et veut les aider à se remettre sur la voie du succès, eux qui ont conservé le pire dossier de la LNH durant le dernier calendrier régulier.

«C’est excitant, il y a ce groupe de jeunes joueurs talentueux et je ferai tout pour en faire partie, que ce soit tôt ou plus tard dans la saison, a-t-il dit au sujet de l’équipe comprenant Rasmus Dahlin, Casey Mittelstadt et Dylan Cozens. Je veux être aussi bon que ces gars-là et je pense, étant tous jeunes, que nous pouvons tous bâtir quelque chose. On s’en va dans la bonne direction.»

Au centre?

Dans la LAH, Quinn a été appelé à évoluer au centre pendant certaines rencontres, lui qui joue habituellement à l’aile. Néanmoins, il dit ne pas avoir eu de difficultés majeures à s’ajuster.

«Comme pivot, vous devez être un peu plus responsable en zone défensive et cela m’a permis d’utiliser plus mon sens du hockey, a-t-il souligné. Dans mon territoire, je dois bien lire le jeu et essayer d’empêcher des échappées ou de couper les séquences de l’adversaire. En tant qu’ailier, vous n’avez pas à faire cela autant. Vous vous concentrez plus à couvrir un secteur.»

«J’aime cette partie où je peux dicter le cours des choses au milieu. Vous pouvez construire plus sur votre vitesse à partir de la partie profonde de votre zone, tandis que les ailiers se trouvent plus hauts.»

En plus de cette progression en défensive, Quinn pourrait s’avérer un élément dangereux en attaque. À sa plus récente année chez les juniors en 2019-2020, il a totalisé 52 buts en 62 sorties avec les 67’s d’Ottawa.