Senators vs Rocket

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens de Montréal

Dale Weise écorche Joël Bouchard

Publié | Mis à jour

Lors d’un récent épisode du balado «Habs Tonight», l’ancien joueur du Canadien de Montréal Dale Weise a écorché Joël Bouchard, qu’il a connu comme entraîneur avec le Rocket de Laval.

L’instructeur québécois a accepté le poste d’entraîneur-chef chez les Gulls de San Diego, le club-école des Ducks d’Anaheim, plus tôt en juillet. Weise ne croit pas que le départ de Bouchard soit une si grande perte, n’ayant pas du tout apprécié sa façon de faire à Laval.

• À lire aussi: Danault: le CH ne planifierait pas une autre offre

• À lire aussi: Une offre insultante à Gabriel Landeskog?

«Certains disent qu’il aurait dû prendre la place de [Dominique] Ducharme parce qu’il a un bon esprit de hockey. Je suis désolé, mais je n’ai jamais vu de tactiques ou de stratégies particulières à l’entraînement qui venaient de lui», a mentionné le Manitobain de 32 ans.

Weise croit même que l’environnement dans les coulisses de l’organisation lavalloise était toxique en raison de la présence de Bouchard. Le «Wayne Gretzky néerlandais» a joué une trentaine de matchs avec le Rocket en 2019 et 2020.

«Pour moi, un bon entraîneur, c’est quelqu’un qui est capable de distinguer sa vie du hockey. Ce gars était une montagne russe d’émotions, a-t-il exposé. Chaque jour, vous ne saviez pas sur quel humain vous alliez tomber. C’était un environnement très toxique selon moi.»

De la vieille école 

Bouchard faisait particulièrement peur aux jeunes, croit Weise. Avant de s’amener à Laval, le Montréalais avait passé une décennie derrière le banc dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, notamment chez l’Armada de Blainville-Boisbriand.

«C’est une technique qu’on voit souvent dans le junior, mais il fait peur aux jeunes. [...] Il ne frappe personne, je vous rassure, mais la façon dont il traite les joueurs, c’est vraiment de la vieille école», a raconté Weise.

«Il est dans la salle de vidéo et il détruit un gars pour une banalité à la place de lui enseigner. Il faisait ça sans cesse aux plus jeunes, devant tout le monde», a-t-il ajouté.

Finalement, Weise perçoit que Bouchard ne faisait qu’encourager ses hommes à travailler fort et que ses techniques à l’entraînement faisaient bien rire les joueurs adverses. Bien que le Rocket ait remporté les honneurs de la section Canadienne en 2020-2021, il assure qu’il faut davantage donner le crédit à l’excellent bassin d’espoirs du CH.