Crédit : Photo d'archives, Martin Chevalier

Boxe

Boxe: Ulysse et Théroux font le poids

Mathieu Boulay

Publié | Mis à jour

Yves Ulysse fils et David Théroux n’ont eu aucune difficulté à faire le poids lors de la pesée officielle en prévision de leur combat vendredi soir au Centre Gervais Auto.

Ulysse fils et Théroux ont affiché un poids identique de 139,6 lb. Tout est donc en règle pour la finale de l’événement d’Eye of the Tiger Management. Un duel de 10 rounds.

Encore une fois, l’attitude d’Ulysse fils a fait jaser dans la salle de la pesée. Il a discuté avec Jean Douville de la Régie, signé son contrat, fait sa pesée et quitté les lieux sans parler aux journalistes. À première vue, ça peut paraître spécial.

Toutefois, quelques heures plus tôt, le représentant du «Journal de Montréal» a croisé le Montréalais dans le hall d’entrée. Il était détendu. Il était en contrôle de ses émotions. Certains diront qu’il est un drôle de pistolet et d’autres diront qu’il est dans la bulle de son combat.

Pour ce qui est de Théroux, il a semblé en bonne forme physique. Ça paraît qu’il a connu un meilleur camp d’entraînement qu’à son dernier combat.

Crédit photo : Martin Chevalier / JdeM

Prédictions

L’heure est maintenant de faire mes prédictions. Yves Ulysse fils s’est battu avec la rage au cœur lors de sa victoire contre Mathieu Germain en novembre dernier. Une performance sans bavure où il avait été dominant du début à la fin.

Cette fois, on verra un Ulysse fils plus calme et plus méthodique contre Théroux. Même s’il sera dans un ring de petite dimension (16 x 16), il sera en mesure de dicter le rythme du combat.

Même s’il connaît bien le style d’Ulysse fils, Théroux aura de la misère à couper le ring et à placer ses coups de puissance. Par contre, il serait surprenant qu’il perde un deuxième combat de suite par knock-out.

Je prédis une victoire par décision unanime d’Ulysse fils. Sa vitesse et son jeu de jambes feront la différence.

En demi-finale, dans un combat à saveur locale, Clovis Drolet croise le fer avec Danyk Croteau. On peut s’attendre au combat de la soirée entre ces deux hommes. Ce sont deux boxeurs qui ne font pas dans la dentelle lorsqu’ils sont entre les câbles. 

Il ne faudrait pas se surprendre que ce choc ne se rende pas à la limite. Je prédis une victoire de Drolet par knock-out au sixième round dans une bagarre de rues.

Croisé dans le hall d’entrée de l’hôtel Gouverneur, Steve Claggett était de bonne humeur. Il a décidé de passer un mois à Montréal pour s’entraîner au gymnase de Mike Moffa. Le plan est qu’il déménage d’ici la fin de l’année au Québec. 

Prochain combat? Possiblement au mois d’août dans un gala qui aura lieu à l’extérieur de la province encore une fois.