Crédit : AFP

NFL

Tom Brady jouait malgré une importante blessure

Publié | Mis à jour

Tom Brady a mené les Buccaneers de Tampa Bay vers la victoire au Super Bowl LV, en février, et ce, malgré une blessure au ligament collatéral médial du genou droit.

Le quart-arrière avait subi cette blessure avant même de se joindre aux «Bucs», en mars 2020, lui qui était encore un membre des Patriots de la Nouvelle-Angleterre.

À sa première saison avec les Buccaneers, la blessure s’est empirée, ce qui n’a pas empêché l’athlète de 43 ans de compléter 65,7 % de ses tentatives de passes, pour 4633 verges de gain. Brady a aussi remis le ballon 40 fois pour un majeur, contre 12 interceptions.

Celui qui a remporté sept bagues du Super Bowl a finalement décidé de subir une opération, à la fin du mois de février, mentionnant que c’était devenu «très sérieux».

«Je savais que j’allais devoir faire quelque chose à la fin de la saison et je suis content de l’avoir fait, a mentionné Brady, dont les propos ont été repris par le Tampa Bay Times à la fin du mini-camp des siens, en juin. 

«C’était quelque chose qui se devait d’être fait et le résultat est plus que satisfaisant, donc je suis très heureux. Je sens qu’il y a des choses que je vais pouvoir faire cette année, que je n’étais pas en mesure de faire l’année passée.»

C’est donc de bien mauvais augure pour les adversaires de Brady, qui devront encore plus se méfier de lui. D’ailleurs, l’organisation de la Floride a été en mesure de ramener la grande majorité des joueurs partants qui ont aidé celui qui aura 44 ans au début de la prochaine saison à remporter sa septième bague.