Crédit : AFP

MLB

Mission impossible pour les Blue Jays?

Publié | Mis à jour

À la pause du match des étoiles, la saison est encore jeune dans le baseball majeur, mais la réalité demeure : les Blue Jays de Toronto auront fort à faire pour accéder aux éliminatoires.

Les Jays avaient beau avoir quatre représentants à la classique annuelle, soit Vladimir Guerrero fils, Teoscar Hernandez, Marcus Semien et Bo Bichette, ils ont, malgré tout, conservé un dossier plutôt ordinaire de 45-42 pour entamer la campagne. La formation torontoise se retrouve ainsi larguée par les Red Sox de Boston et les Rays de Tampa Bay au classement de la section Est de la Ligue américaine.

Pour ajouter au portrait, les Blue Jays et les Yankees de New York risquent de lutter pour rattraper leurs rivaux ou encore obtenir une place parmi les deux équipes repêchées dans l’Américaine. Pourrait-il y avoir trois clubs de l’Est de l’Américaine dans le portrait éliminatoire? Peut-être. Les Athletics d’Oakland, qui talonnent les Astros de Houston dans l’Ouest, devront toutefois être devancés.

Pour les Jays, la deuxième moitié de la saison prendra son envol ce vendredi à Buffalo, avec le premier match d’une série de trois face aux pauvres Rangers du Texas (35-55). L’occasion semble belle pour Toronto afin d’amorcer parfaitement le dernier droit.

Un nouveau chapitre pour Ryu

Au-delà des frappeurs, dont Guerrero fils et ses 28 circuits, l’équipe du gérant Charlie Montoyo devra s’en remettre à ses lanceurs. Les releveurs ont été fortement critiqués depuis le début de la saison, mais les partants devront aussi faire preuve de plus de constance, à commencer par l’as de la rotation Hyun-jin Ryu.

«Plus tôt dans l’année, mes statistiques étaient meilleures et j’ai réussi plusieurs bons départs. C’est pour le mois de juin que j’aurais voulu me reprendre, mentionnait récemment Ryu, cité sur le site web de l’équipe. J’ai connu des sorties difficiles, mais en vue de la deuxième moitié de saison, c’est un nouveau chapitre et je vais me concentrer là-dessus.»

Minimalement, Ryu (8-5) a connu une performance encourageante à son plus récent départ, le 7 juillet, allouant un seul point en cinq manches dans un gain de 10 à 2 face aux Orioles de Baltimore.

«C’était un départ parfait avant d’aller en pause, avait commenté Montoyo. Il a retrouvé ce qui lui manquait, son changement de vitesse. C’est énorme pour lui. Il avait aussi plus de précision.»

Retour des blessés

Si Robbie Ray (7-4) impressionne parmi les autres partants, les Jays espèrent en obtenir davantage de Ross Stripling (3-5).

«Je suis certain que le repos va l’aider et qu’il sera prêt pour la deuxième moitié», a souhaité Montoyo, réitérant sa confiance envers Stripling.

Chez les blessés, le releveur Ryan Borucki sera de retour avec les Blue Jays, tandis que Julian Merryweather pourrait rejoindre le club torontois avant la fin du mois. Le receveur Alejandro Kirk semble sur le point de revenir. Par-dessus tout, le voltigeur George Springer, limité à 20 matchs depuis le début de la campagne, risque d’être fort utile pour cette deuxième moitié de calendrier.