MLS-SOC-SPO-NEW-YORK-CITY-FC-V-TORONTO-FC

Crédit : AFP

MLS

TFC: un retour sans rancune pour Jozy Altidore

Publié | Mis à jour

Laissé de côté par le Toronto FC depuis le début de la saison en raison d’une relation difficile avec Chris Armas, Jozy Altidore a repris l’entraînement avec ses coéquipiers, quelques jours après le congédiement de l’instructeur-chef, et il est bien déterminé à aider le club à s’extirper du dernier rang du classement général de la Major League Soccer (MLS).

C’est au cours d’une rencontre tenue le 22 mai face à l’Orlando City SC, et qui s’est conclue par une défaite de 1 à 0, que la situation s’est envenimée entre Altidore et Armas. L’attaquant n’a, semble-t-il, pas apprécié d’être retiré du match à la 70e minute.

• À lire aussi: Un joueur du CF Montréal dans le onze de la semaine

• À lire aussi: MLS : cinq folles rumeurs de transfert

Plusieurs semaines plus tard, le TFC montrait une fiche de 1-8-2 et le directeur général Ali Curtis a pris la décision de congédier Armas pour le remplacer par son adjoint Javier Perez de façon intérimaire. Et celui-ci n’a pas perdu de temps à contacter Altidore, question de reconstruire les ponts.

«Des choses arrivent tout le temps, a fait valoir Altidore, lundi, en vidéoconférence. Et je pense que parfois, lorsque vous êtes dans un lieu de travail depuis longtemps, il est important de se rappeler que vous avez vécu beaucoup de choses ensemble. Donc, pour moi, je n'ai pas de rancune envers personne. Je ne crois pas qu'il soit bon de souhaiter du mal aux gens. Tout ce sur quoi je veux me concentrer maintenant, c'est le positif.»

«Je veux juste me concentrer sur mes coéquipiers, sur cette ville incroyable. Juste de faire partie de ce groupe et de représenter cette ville m’a manqué au cours des deux derniers mois. Et c'est tout ce sur quoi je veux m’attarder: nous aider à changer de cap cette saison et à montrer à nouveau cette marque de football du Toronto FC que nous avons présentée au cours des six ou sept dernières années.»

Une grosse erreur

Maintenant, Altidore souhaite revenir le plus rapidement possible dans la formation. S’il n’en tenait qu’à lui, il participerait au duel de samedi prochain contre Orlando, qui pourrait par ailleurs avoir lieu à Toronto, où l’équipe retrouverait le BMO Field pour une première fois depuis le mois de septembre dernier.

«Je suis seul depuis près de 10 semaines maintenant, a dit Altidore. Je me suis entraîné, mais sans match, sans vrais adversaires ou quoi que ce soit du genre. Ce sera quelque chose que je devrai surmonter, mais ce n'est rien que je n'aie jamais fait auparavant. Il me faudra probablement quelques semaines pour commencer, mais il en est ainsi et je suis ravi d'être de retour ici.»

Et à n’en point douter, l’optimisme d’Altidore déteindra sur ses coéquipiers.

«Laissez-moi vous dire que si quelqu’un nous a déjà écartés, il fait une grosse erreur. Parce que ce vestiaire, c'est un vestiaire de champions, c'est un vestiaire de vainqueurs.»