Canadiens de Montréal

Le CH a beaucoup d’ennuis contre le Lightning

Publié | Mis à jour

Dans une saison normale de 82 matchs, le Canadien de Montréal affronte le Lightning de Tampa Bay plus tôt et plus souvent, et ses ennuis contre cette équipe ne datent pas d’hier. Ce qui devait arriver arriva...

En tenant compte de l’élimination en cinq parties en finale de la Coupe Stanley, le Tricolore a remporté seulement trois de ses 16 dernières rencontres face à la formation floridienne. Avant l’interruption du calendrier régulier 2019-2020, il avait été balayé dans sa série annuelle de quatre matchs contre Tampa, étant dominé 14 à 6 au chapitre des buts marqués. Ce rendement est similaire à celui du tour ultime des éliminatoires 2021, les «Bolts» ayant eu le dessus 17 à 8. 

Précédemment, l’Éclair avait également obtenu du succès aux dépens de la Sainte-Flanelle lors des saisons 2017-2018 et 2018-2019, limitant ses rivaux à une victoire en quatre duels à chaque occasion. Le gardien Andrei Vasilevskiy a eu son mot à dire dans les succès du Lightning ici, puisqu’il revendique 15 gains en 20 décisions, saison et séries confondues, en carrière contre Montréal.

Difficile en matchs d’après-saison 

Aussi, le Canadien peine généralement contre Tampa, et ce, depuis les débuts de cette concession en 1992-1993. Même si ses rivaux ne comptaient pas sur un groupe de joueurs de premier plan à cette époque, il avait dû attendre sa neuvième visite dans le nord de la Floride avant de savourer le premier triomphe de son histoire sur la patinoire du Lightning, en 1996-1997.

En séries, les deux clubs se sont affrontés quatre fois et les Glorieux ont enlevé les honneurs d’une seule série, soit celle de premier tour en 2013-2014. Cette année-là, Tampa Bay avait dû miser sur ses gardiens substituts, notamment Anders Lindback, pour combler la perte du gardien Ben Bishop, blessé. Le Canadien en avait profité pour réaliser le balayage.

L’année suivante, le Lightning avait pris sa revanche avec un gain en six parties au deuxième tour. Il a aussi maté le Tricolore à la même étape des séries en 2004 : quatre victoires de suite face à José Théodore et ses coéquipiers lui avaient permis éventuellement de filer vers la première conquête de la coupe de son histoire. Vincent Lecavalier et Martin St-Louis portaient l’uniforme floridien à ce moment-là.