Crédit : AFP

Course Automobile

Ganassi fait une croix sur la série NASCAR

Publié | Mis à jour

C’est une nouvelle que personne n’attendait, ni même le principal intéressé. Mais Chip Ganassi ne pouvait refuser une offre alléchante de l’entreprise Trackhouse Racing pour se départir de son écurie en Coupe NASCAR.

C’est la fin d’une époque.

La transaction a été conclue au cours des derniers jours, a-t-il fait savoir. Elle sera en vigueur au terme de la présente saison.

«Honnêtement, mon équipe de NASCAR n’était pas à vendre, a expliqué Ganassi, mais, à force de discuter, j’ai réalisé que c’était une bonne affaire, tant pour mon organisation que pour celle de Trackhouse. Je suis convaincu que cette acquisition va permettre à mon ancienne équipe de connaître des jours meilleurs.»

Qui va partir?

Les pourparlers se sont amorcés il y a environ deux mois, mais se sont intensifiés la semaine dernière.

L’écurie Trackhouse, fondée par l’ancien pilote de la série Xfinity Justin Marks, fait déjà courir Daniel Suárez en Coupe NASCAR et envisage d’engager deux voitures l’an prochain dont l’une serait confiée au Mexicain.

Considérant que Kyle Busch et Ross Chastain portent les couleurs de Ganassi en 2021, l’un de ces deux pilotes devra indéniablement se trouver un volant ailleurs l’an prochain.

Pas la fin des émissions

Ganassi a toutefois tenu à faire taire certaines rumeurs selon lesquelles il songerait à vendre tous ses actifs en sports motorisés. Or, il n’en est rien.

«Je quitte le NASCAR, mais pas la course automobile», a-t-il expliqué.

Il restera actif notamment en série Indy où il a connu un parcours fructueux avec le vétéran pilote néo-zélandais Scott Dixon principalement.

Victoires mémorables

Ganassi est d’ailleurs la seule bannière dans l’histoire à avoir remporté à la fois les 500 Milles d’Indianapolis, le Daytona 500 ainsi que les prestigieuses épreuves d’endurance des 24 Heures du Mans et de Daytona.

Depuis ses débuts en Coupe NASCAR en 2001, Ganassi a vu ses pilotes remporter 14 victoires en 1317 départs. Son pilote le plus productif a été sans contexte Kyle Larson, qui a paradé à six reprises dans le cercle du vainqueur.

Mais, à la suite de propos racistes tenus l’an dernier lors d’une course virtuelle, Larson a été congédié... avant d’être recruté cette année par la réputée écurie Hendrick Motorsports.