Crédit : MARIO BEAUREGARD / AGENCE QMI

Canadiens de Montréal

CH: un moyen party au Quartier des spectacles

Publié | Mis à jour

Les partisans du Canadien pourront visionner gratuitement les matchs de la finale de la Coupe Stanley au Quartier des spectacles (QDS) ainsi qu’à l’Esplanade du Parc olympique dès vendredi.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a confirmé sur son compte Twitter, jeudi, que les intéressés pourront se présenter sur la Place des Festivals, en autant qu’ils réservent leur place préalablement. Ils pourront s’exécuter sur le site web du QDS dès 20 h : 5000 places seront disponibles.

Ainsi, à défaut de pouvoir remplir le Centre Bell - dont la capacité maximale permise a été maintenue à 3500 spectateurs par la Santé publique mercredi -, les amateurs de hockey auront l’occasion de voir le Tricolore à l’œuvre sur écran géant durant ses prochains affrontements face au Lightning de Tampa Bay.

Mme Plante et son administration ont trimé dur au cours des derniers jours afin de permettre au public de se réunir pour les parties du Bleu-Bleu-Rouge. Elle disait mercredi que la Ville travaillait pour en venir à une conclusion favorable d’ici vendredi.

«Mais comme je l’ai dit, ce n’est pas tout le monde qui a les moyens de payer 500 $ et plus pour un match. C’est pour cela qu’on travaille fort pour amener le hockey sur la place publique», avait-elle déclaré, bien au fait des prix exorbitants sur le marché de la revente pour des billets au Centre Bell.

La sécurité avant tout

Dernièrement, la présence de nombreuses personnes aux abords du domicile du Canadien a fait jaser, les mesures de distanciation et le port du masque ayant été mis de côté par les gens sur place. Mme Plante voulait, pour cette raison, la mise en place d’un site encadré limitant les risques de propagation de la COVID-19.

«La Santé publique doit nous donner l’autorisation de pouvoir nous rassembler, disait-elle. On doit travailler avec d’autres partenaires pour qu’une fois que ce lieu-là sera déterminé, qu’on ne soit pas tous collés. Il faut une façon de faire sécuritaire.»

De son côté, le candidat à la mairie, Denis Coderre, avait critiqué son opposante en évoquant l’absence de plan précis quant au visionnement public des rencontres.

«Dans la vie, quand tu ne veux pas t’occuper de quelque chose, arrange-toi au moins pour ne pas nuire, avait-il dit, tout en suggérant le Stade olympique, le Stade IGA et le Centre Saint-Michel comme lieux de diffusion potentiels. C’est toujours inquiétant de voir 25 000 personnes de cette façon-là, entassée. Ça crée une certaine inquiétude. Il y a des options, ce n’est pas une chicane de savoir qui va payer l’écran géant.»

Crédit photo : THIERRY LAFORCE / AGENCE QMI

Au Parc olympique aussi

Quelques heures après l’annonce de Mme Plante, le Parc olympique a emboîté le pas, invitant le public à assister gratuitement à la diffusion sur l’Esplanade. Les gens pourront réserver leur place sur le site du Parc dès 17 h.

«Il s’agit d’une belle occasion de se retrouver au Parc olympique pour encourager nos Canadiens. L’Esplanade a un potentiel événementiel extraordinaire et nous sommes ravis de la mettre à contribution pour cet évènement rassembleur», a déclaré par communiqué, Alain Larochelle, vice-président, Exploitation et développement Commercial du Parc olympique.

Chez les partisans, les réjouissances pourraient être de courte durée si le Canadien ne retrouve pas la voie du succès. L’équipe accuse un retard de 2 à 0 dans sa confrontation et une autre défaite, vendredi, lui vaudrait de faire face à l’élimination lundi.