Balados

CH: une question d'attitude selon Letang

Publié | Mis à jour

L’aspect psychologique jouera un rôle déterminant dans la série opposant le Canadien de Montréal au Lightning de Tampa Bay pour l’obtention de la Coupe Stanley, selon le Québécois Kristopher Letang.

Le défenseur des Penguins de Pittsburgh se doute bien de ce que les joueurs au sein des deux équipes doivent vivre, lui qui a atteint la finale à quatre reprises, en plus de la gagner à trois occasions.  

Dans le plus récent épisode du balado «Lavoie & Letang», l’athlète de 34 ans se rappelle entre autres du parcours des siens, en 2016, lorsqu’ils ont éliminé les Sharks de San Jose en six duels pour soulever le précieux trophée. À ce moment, un sentiment collectif d’invincibilité circulait dans le vestiaire des Penguins.

«Tu ne peux pas avoir un joueur qui arrive dans une série à reculons, a mentionné Letang. Tu y vas de l’avant. T’as gagné grâce à un certain plan de match, une façon de jouer, donc tu te dois d’amener la même énergie, le même plan de match pour avoir du succès.»

Letang n’a toutefois pas osé se mouiller quant à un éventuel vainqueur, mentionnant qu’autant le Canadien que le Lightning pourrait gagner cette série en quatre matchs à ce stade des éliminatoires. Une chose est sûre, les deux équipes devront être prêts pour la mise au jeu initiale.

«Une game en série finale, ça vaut tout. Si t’es pas capable de te présenter pour la game 1, d’être prêt et de lancer un message à ton adversaire – gagne ou perd, parce que le résultat d’un match dans une série est important, mais ce qui est plus important c’est de lancer un message et d’afficher tes couleurs.

«Quel genre de série es-tu prêt à amener sur la table? Si t’arrives avec le sourire et que tu penses que ça va être facile, que ça va être un pique-nique, tu vas être en retard dans la série assez rapidement et il va être trop tard pour te reprendre, te ressaisir.»

La formation de la Belle Province et celle de la Floride entameront cette série lundi, au Amalie Arena