Crédit : AFP

Canadiens de Montréal

Un retour en finale pour Corey Perry

Publié | Mis à jour

L’attaquant du Canadien de Montréal Corey Perry a la main heureuse, lui qui participera à une deuxième finale de la Coupe Stanley consécutive, avec une formation différente.

L’athlète aujourd’hui âgé de 36 ans s’était retrouvé sans contrat en juin 2019, quand les Ducks d’Anaheim avaient racheté les deux dernières années d’un contrat qui lui rapportait 8,625 millions $ en moyenne par année.

Quelques jours plus tard, à l’ouverture du marché des joueurs autonomes, Perry avait apposé sa signature au bas d’un contrat d’une saison avec les Stars de Dallas. À la reprise des activités de la Ligue nationale, à la suite d’une interruption en raison de la pandémie de la COVID-19, la formation texane s’est frayé un chemin jusqu’en finale, avant d’être vaincue en six duels par le Lightning de Tampa Bay.

Cette année, Perry a signé un deuxième pacte consécutif d’une seule saison, cette fois avec le Tricolore. Il aura une nouvelle chance lors de l’étape ultime, puisque le Canadien l’a atteinte en défaisant les Golden Knights de Vegas grâce à une victoire de 3 à 2 en prolongation au sixième match de la demi-finale contre les Golden Knights de Vegas, jeudi, au Centre Bell. Toutefois, il aura l’occasion de changer l’issue de la série.

De plus, il ne s’agit pas seulement de la deuxième présence de Perry en grande finale, lui qui y a aussi participé en 2007. Il a pu soulever la coupe avec les Ducks, au terme d’une série de cinq matchs contre les Sénateurs d’Ottawa.