Crédit : AFP

Séries de la LNH

«C'est génial de vivre ça» - Ryan Pulock

Publié | Mis à jour

C’est en grande partie grâce à un petit miracle réalisé par le défenseur Ryan Pulock que les Islanders de New York ont été en mesure d’égaler la série demi-finale contre le Lightning de Tampa Bay, samedi.

Dans les dernières secondes du quatrième duel, l’arrière s’est jeté devant un lancer de Ryan McDonagh pour empêcher la rondelle de franchir la ligne des buts, ce qui a ultimement permis aux siens de l’emporter 3 à 2.

«J'ai joué comme gardien au hockey dans la rue, mais c'est pas mal tout, a affirmé Pulock lors des points de presse d’après-match. C'était tout un jeu, son tourniquet, et le filet était ouvert. J'ai simplement essayé de prendre le plus d'espace possible et d'empêcher la rondelle d'entrer. Je suis arrivé à temps. J'ai entendu le son de la sirène par la suite et les gars ont sauté sur moi. C'est génial de vivre ça.»

Le geste de Pulock restera gravé dans la mémoire de ses coéquipiers pour très longtemps.

«On a tous arrêté de respirer quand on a vu la rondelle se diriger vers le filet, a raconté Mathew Barzal. Je pensais qu'elle allait rentrer, et soudainement, Pulock a fait un jeu miraculeux. C'est quelque chose que je ne vais jamais oublier.»

L’entraîneur-chef des Islanders, Barry Trotz, n’a toutefois pas eu la chance de voir l’arrêt de son défenseur.

«Tout le monde s'est levé sur le banc et - je ne sais pas si vous avez remarqué - mais je ne suis pas si grand. Donc, j'essayais de voir sur l'écran géant ce qui se passait, a exprimé le pilote en rigolant. Ce sont les séries éliminatoires et il n'y a rien qui devrait nous surprendre. La beauté de notre sport, c'est que tu peux vivre un moment aussi excitant jusqu'à la dernière minute. Quel arrêt de 'Puli'!»

Les Insulaires tenteront de prendre les devants dans la série lundi soir, lorsque le cinquième match se déroulera au domicile du Lightning.