JiC

Se dresser devant l’adversité

Publié | Mis à jour

La perte pour quelques jours de l’entraîneur-chef des Canadiens, Dominique Ducharme, déclaré positif à la COVID, fera inévitablement mal à l’équipe, mais le groupe de joueurs a ce qu’il faut pour traverser cette épreuve.

Et celui qui affirme ça, c’est Stéphan Lebeau, qui sait une chose ou deux au sujet des séries de la Coupe Stanley à Montréal, lui qui a remporté le précieux trophée avec l’équipe en 1993. 

«C'est une triste nouvelle, encore de l’adversité pour le Canadien, heureusement jusqu'ici ils ont très bien répondu», a souligné l’ancien numéro 47, vendredi, à «JiC».

Lebeau estime que la présence de valeureux vétérans dans le vestiaire aidera certainement le groupe à naviguer à travers cette tempête.

«On se comporte vraiment bien, on semble avoir atteint un niveau émotionnel qui est en contrôle, oui, l'apport des vétérans et très important, a-t-il expliqué. On peut calmer le jeu, mettre les choses en perspectives et peut-être s'en servir comme source de motivation.»

«Pour gagner la Coupe Stanley, comme en 1993, ça prend de la chance, mais parfois il faut faire cette chance-là, saisir les opportunités, a-t-il également mentionné. Dans l'adversité, on doit grandir, on doit trouver des solutions.»

La bonne nouvelle, selon Lebeau, c’est que le groupe semble afficher un excellent état d’esprit depuis le début des séries, spécialement à partir du cinquième match du choc contre les Maple Leafs au premier tour.

«Je vois une équipe qui s'améliore de match en match, de série en série et l'état d'esprit actuel du Canadien me réjouit», a-t-il affirmé.

«Peu importe l'issue du match de ce soir, je vois un Canadien qui est en contrôle de ce qu'il fait, a-t-il ajouté. On a une belle recette actuellement, on sait qu'on est négligés, mais on trouve le moyen de battre des adversaires peut-être un peu supérieurs à nous. Même si on l'échappe ce soir, je ne pense pas qu'on va voir de la panique chez le Canadien. Au contraire, on va trouver une façon que Dominique Ducharme ait son rôle à jouer quand même.»

D’ailleurs, Lebeau estime que la technologie permettra sans doute de minimiser les impacts de l’absence de Ducharme, qui se porterait très bien malgré le diagnostic.

L’ancien joueur de centre a également commenté, plus tard dans l’entretien, la tenue des jeunes Nick Suzuki et Cole Caufield, se montrant élogieux à leur endroit.

Voyez l’entretien complet en vidéo principale.