FBL-EUR-NATIONS-GER-TRAINING

Crédit : AFP

Euro 2020

Pour Löw, le Portugal «est aussi fort que la France»

Publié | Mis à jour

Le Portugal est une équipe « aussi rodée et aussi forte que la France », met en garde le sélectionneur de l'Allemagne Joachim Löw avant le choc des deux pays samedi à Munich.

La Seleçao n'a gagné qu'un match et doit « garder les pieds sur terre » après sa nette victoire face à la Hongrie (3-0), a rétorqué le défenseur de la Seleçao Ruben Dias.

Voici les principales déclarations faites vendredi, veille du match.

Progresser par rapport au premier match

Ruben Dias: « Nous sommes parfaitement conscients que, même si nous avons très bien débuté l'Euro, il faut garder les pieds sur terre. Nous devrons être meilleurs pour gagner le prochain match (...) C'est un nouveau contexte, un nouvel adversaire et de nouvelles difficultés, mais nous serons prêts. »

Joachim Löw: « Tactiquement nous devons apporter plus de puissance offensive par rapport au match contre la France (0-1). Lorsque nous sommes dans les 30 mètres adverses, nous devons y rester. Les balles en retrait que nous avons jouées, ce n'est pas un problème de rodage de l'équipe, c'était un manque de prise de risques. C'est ça que nous devrons faire mieux contre le Portugal. Défensivement en revanche il n'y a pas grand chose à changer. »

La tactique

Löw: « On ne va pas se jeter à l'assaut aveuglément. Le Portugal, ce n'est pas un one-man show de Ronaldo. Nous ne pouvons pas négliger la défense. »

Fernando Santos (sélectionneur du Portugal): « Notre objectif n'est pas de faire match nul, c'est de gagner. Pour y parvenir nous devrons être une équipe très forte à chaque phase du jeu et améliorer ce que nous avons fait contre la Hongrie, et je pense que c'est possible. (...) Pour nous, ce sera fondamental d'avoir le ballon et de l'avoir dans le camp de l'adversaire pour l'obliger à jouer plus loin de notre but. »

Dias: « Le match verra s'affronter deux équipes au style de jeu dominateur. Évidemment, nous connaissons bien l'Allemagne et nous savons ce dont ils sont capables et les joueurs qu'ils ont. Mais nous aussi nous avons nos armes. Davantage que sur les capacités individuelles de chaque équipe, cela se jouera sur leur préparation au plan collectif. »

Respect et admiration mutuels 

Löw: « Nous nous attendons à un adversaire aussi rodé et aussi fort que la France. Ils jouent ensemble depuis leur titre de 2016, c'est une équipe mûre. L'attaque, ce n'est pas seulement Ronaldo, ce sont quatre, cinq autres, qui ont tous un talent, qui sont capables de renverser un match. Les Français ressortent en général verticalement vers Mbappé, le Portugal a plus un jeu de combinaisons, ils le font incroyablement bien et sont techniquement au plus haut niveau. »

Dias: « On parle de la France et du Portugal comme des candidats (pour remporter l'Euro, NDLR) mais pour moi l'Allemagne aussi figure sur cette liste. »

Santos: « En ce moment je pense qu'il n'y a aucune équipe en Europe ou dans le monde qui pense qu'il sera facile de battre le Portugal. De là à dire que le Portugal est très supérieur à l'Allemagne, non... C'est une équipe fantastique aux plans individuel et collectif. Une équipe dominatrice qui aime avoir le ballon, comme un rouleau compresseur. »

Cristiano Ronaldo

Löw: « Autrefois, tout le jeu du Portugal passait par Ronaldo, mais maintenant l'équipe est beaucoup plus complète. Il y a beaucoup d'autres joueurs offensifs qui peuvent faire la différence. Mais c'est clair: Ronaldo peut faire beaucoup plus que de cacher une bouteille de cola. Il peut marquer des buts. Il faut défendre collectivement contre lui. Nous connaissons ses appels de balle, et c'est important. »

Santos: « Le Portugal vaut pour son collectif. C'est très bien pour nous d'avoir Cristiano Ronaldo et nous en sommes très contents et très fiers, mais Cristiano ne peut pas gagner des matches tout seul. »