Séries de la LNH

Mark Stone, le leader des Golden Knights

Publié | Mis à jour

Après avoir subi une dégelée dans le premier match de leur série contre l’Avalanche du Colorado, les joueurs des Golden Knights de Vegas ont su relever la tête et parmi eux, le capitaine Mark Stone a répondu présent au moment important.

Le vétéran a inscrit le but décisif dans un gain de 3 à 2 en prolongation, mardi à Denver, pour aider les siens à signer une troisième victoire d’affilée et à s’approcher à un triomphe d’une participation à la demi-finale des séries éliminatoires. La bonne nouvelle pour la troupe de l’entraîneur-chef Peter DeBoer, c’est que Stone semble avoir remis les compteurs en marche. Il vient d’obtenir un point dans un troisième affrontement de suite après avoir été blanchi lors des quatre précédents.

Pourtant, rien n’a été facile pour l’ancien des Sénateurs d’Ottawa et ses partenaires de trio Max Pacioretty et Chandler Stephenson. Ils ont été limités à deux tirs, mais Stone s’est manifesté en bloquant un lancer pour ensuite marquer le but vainqueur tôt en temps supplémentaire.

«Il est le cœur et l’âme de cette équipe. Il porte tout son caractère sur lui, il est le capitaine que nous avons toujours voulu, a déclaré au quotidien "Las Vegas Review-Journal" le joueur d’avant Alex Tuch, qui a amorcé une remontée de deux buts des siens en troisième période. Je pense qu’il était un peu frustré par rapport à lui-même à certains instants de la rencontre, mais il nous a donné beaucoup.»

«C’était un classique de Mark Stone, a ajouté DeBoer en rappelant les nombreux coups de patin de son protégé avant d’enfiler l’aiguille. Je crois que s’il y a une séquence le définissant parfaitement, c’est celle-là. Il est prêt à faire le sale boulot autour du filet défensivement parlant pour ensuite effectuer le gros jeu nous procurant la victoire.»

Encore du travail

S’ils souhaitent affronter le Canadien de Montréal au troisième tour, les Knights auraient avantage à régler le cas de l’Avalanche lors du sixième duel de leur série, jeudi, évitant ainsi un retour à Denver, où ils pourraient retrouver Nazem Kadri, qui serait admissible à un retour au jeu après une suspension de huit parties.

Aussi, DeBoer voue le plus grand respect à ses rivaux et reste sur ses gardes.

«Vous avez la formation championne du trophée des Présidents de l’autre côté. Si vous consultez les statistiques, vous verrez qu’il s’agit d’une des meilleures équipes en saison régulière des 10-15 dernières années. Ils continueront de pousser et de travailler, a indiqué le pilote. Là, j’estime qu’on a accompli un bon travail. Ce ne fut pas parfait, mais c’est une belle victoire. Nos gars ont trimé dur et trouvé un moyen de s’en sortir.»