Séries de la LNH 2021 (NHL)

Mathew Barzal au coeur du jeu de puissance

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Les Islanders de New York ne sont plus qu’à un gain d’accéder aux demi-finales des séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey (LNH) et ils le doivent, en partie, à leur jeu de puissance. 

L’attaquant Mathew Barzal mène les Islanders avec une récolte de cinq points en supériorité numérique, mais la formation new-yorkaise compte aussi sur l’appui de Jordan Eberle et du défenseur Noah Dobson, qui ont pour leur part chacun quatre points dans de telles circonstances. Le Québécois Anthony Beauvillier a aussi contribué grâce à deux buts et une mention d’aide.

«J’ai l’impression que notre jeu de puissance a été assez constant tout au long de ces séries éliminatoires, a déclaré Barzal, cité sur le site web de la LNH, lundi, après la victoire de 5 à 4 contre les Bruins de Boston, au cours de laquelle les Islanders ont frappé trois fois en avantage numérique. Cela nous a aidés dans beaucoup de matchs, que ce soit en prenant les devants ou en revenant de l’arrière.

«Évidemment, Boston est excellent en infériorité numérique, tout comme les Penguins de Pittsburgh [au premier tour]. Notre objectif est d’augmenter nos chances en tirant quand la voie est libre.»

Un pourcentage de réussite de 29 %

Ayant terminé la rencontre de lundi avec trois buts en quatre occasions, les Islanders présentement maintenant une fiche de 9 en 31, pour un pourcentage de réussite de 29 %, en 11 rencontres éliminatoires. Ils n’étaient toutefois qu’à 22,2 % avant la partie de lundi. Les commentaires de Barzal ont été teintés par l'euphorie du moment.

Le Lightning de Tampa Bay et l’Avalanche du Colorado font encore beaucoup mieux depuis le début des séries, mais la récente tenue des Islanders sur le jeu de puissance vient quand même expliquer un peu pourquoi ils sont si près d’accéder au troisième tour.