Crédit : AFP

LNH

LNH : cinq balayages inattendus

Publié | Mis à jour

Le balayage qu’a réussi le Canadien de Montréal face aux Jets de Winnipeg en deuxième ronde des éliminatoires 2021 n’a peut-être pas surpris les amateurs qui ont regardé les affrontements entre les deux équipes en séries. Et pourtant, peu d’experts auraient pu prédire ce résultat avant le début des hostilités.

• À lire aussi: «Le futur adversaire du CH n’a qu’à bien se tenir»

• À lire aussi: Shea Weber: une première fois au troisième tour

Voici cinq autres balayages ayant créé la surprise dans l’histoire récente de la Ligue nationale de hockey (LNH) :

Blue Jackets de Columbus – 2019

Lors de la campagne 2018-2019, le Lightning de Tampa Bay a tout simplement été dominant en saison régulière, terminant l’année avec un impressionnant dossier de 62-16-4. Cela n’a pas empêché les Blue Jackets de remporter la série de première ronde en quatre parties. Dernière équipe à avoir obtenu sa qualification dans l’Association de l’Est, Columbus avait amassé 30 points de moins que les «Bolts». Le Lightning a toutefois appris de cette mésaventure et a remporté les grands honneurs dès la saison suivante.

Sabres de Buffalo – 1993

Au premier tour des éliminatoires de 1993, personne ne donnait chère de la peau des Sabres contre les Bruins de Boston. Le club du Massachusetts avait terminé la saison au sommet de la division Adams et avait engrangé 13 victoires de plus que leurs rivaux. Buffalo a complété le balayage grâce à un but en prolongation de Brad May, ce qui a donné le célèbre «Mayday» de l’annonceur Rick Jeanneret. Après avoir éliminé les Bruins, les Sabres ont subi l’affront du coup de balai face au Canadien de Montréal, qui était en route vers son 24e sacre.

Devils du New Jersey – 1995

Propulsés par un style de jeu ultra défensif et un certain Martin Brodeur devant le filet, les Devils ont disposé des Red Wings de Detroit en quatre rencontres lors de la finale de la coupe Stanley. Les Wings avaient précédemment gagné le Trophée des présidents et disputé seulement 14 matchs éliminatoires pour atteindre la finale. Il s’agissait du premier de trois championnats que les Devils allaient remporter en neuf ans.

Mighty Ducks d’Anaheim – 2003

Le gardien des Mighty Ducks Jean-Sébastien Giguère était tout simplement en feu pendant les séries de 2003. Pratiquement à lui seul, le Québécois a balayé le Wild du Minnesota en finale de l’Association de l’Ouest. L’homme masqué a blanchi ses adversaires lors des trois premiers duels et a fini la série avec un seul but accordé. Au total, Giguère a été invincible pendant 212 minutes et 43 secondes.

Maple Leafs de Toronto – 2001

Dans l’histoire récente de la LNH, les Maple Leafs n’ont pas franchi la première ronde des séries depuis 2004. Trois campagnes avant le dernier moment de réjouissance des partisans torontois, la formation de la Ville Reine avait causé une surprise de taille en balayant les Sénateurs d’Ottawa au premier tour. Le club ottavien avait amassé 11 victoires de plus que ses rivaux et remporté les cinq affrontements entre les deux équipes en saison régulière. Au total, les Leafs ont limité les «Sens» à seulement trois buts en quatre parties dans cette série, en 2001.